Les lavandes de Drôme Provençale

Le temps est bon, le ciel est bleu… la lala la la lalalalalala
Etant donné que j’ai la chance d’habiter dans un coin du sud de la France accueillant pour les lavandes, chaque début d’été je pars me balader et respirer leur odeur entêtante. Après le succès de mon article de l’année dernière sur le sujet (Couleur Bleu lavande), je récidive comme dirait l’autre. On est fin juin, il fait très chaud, très très chaud même. Mais bon, les belles photos ça se mérite aussi non ? Avec le coffre plein de bouteilles d’eau, de glacière, de brumisateur, me voilà partie sur la route des lavandes dans le Sud de la Drôme, sur le secteur de Grignan.

Cette année encore, je mise sur un coup de chance. Je pars un mardi à 13h, histoire d’éviter le monde, et tente une nouvelle route, voir ce qu’elle a à m’offrir comme paysages. Comment vous dire que je ne suis pas déçue ! Des champs à perte de vue, propres et parfaitement entretenus, et une lavande en pleine floraison, peuplée d’abeilles en plein travail. Certes, le thermomètre affiche 42° … bon, un détail quoi ! Pas de soleil, pas de chaleur. Pas de chaleur, pas de lavande !

Oui oui , je te vois venir, toi mon fidèle lecteur, que la lavande attire, et qui habite un peu loin d’ici. Tu veux connaitre mon bon plan cette année encore !
Toujours au départ de la sortie A7 de Montélimar Sud, il faut suivre la direction de Grignan, puis bifurquer à gauche sur la D203 direction Roussas. A partir de là, il n’y a plus qu’à choisir son champ. Je suis tombée sur une pépite et j’y ai finalement passée beaucoup de temps, avant de poursuivre ma route vers Valaurie.

Valaurie et Grignan, au cœur des lavandes

Forcément, mon point de chute final c’est Grignan, son château, qui au mois de juin est cerclé de lavandes. Autant vous dire que les shooter d’images, et les amateurs de beaux paysages se pressent, et viennent de loin pour voir ce beau spectacle.
Mais avant d’atteindre cette destination, je décide encore une fois, de tenter ma chance sur un chemin assez hasardeux aux alentours de Valaurie. Je suis sure que l’on peut avoir un chouette panorama avec les lavandes et le village. Bien vu ! Après plusieurs essais de chemins (plus ou moins fructueux d’ailleurs), j’en trouve enfin un !

Valaurie au coeur des lavandes
Grignan, le château de la Marquise de Sévigné
Grignan, entre vignes et lavandes

ça butine dans les lavandes

Je suis arrivée en pleine floraison des lavandes, contrairement à l’année dernière où j’étais passée juste après, quelques jours seulement avant la récolte. Du coup, cette année, mon après midi est accompagnée de la douce musique du bourdonnement des abeilles. Très occupées qu’elles étaient, elles ne m’ont même guère prêté attention ni même embêtée.
Chouette ! Réglage en mode macro activé, me voilà partis à l’assaut de ces petites bêtes en plein travail.

ll m’était impossible de rentrer sans faire un arrêt au mythique champ de lavande que l’on longe juste à la sortie d’autoroute au niveau des Granges Gontardes (mais si je t’en avais parlé lors de mon article il y’a 2 ans, tu retrouveras aussi des photos).
Cette année encore, il faut jongler entre les cars de Chinois et les journalistes Américains tous plus occupés les uns que les autres à trouver LE meilleur spot pour faire des photos ou filmer.
Perso, je connais les combines, je me planque un peu plus loin de l’agitation, pour profiter tranquillement de la chaleur accablante de cette fin d’après midi ! Le soleil et la chaleur cuisent la peau, les bouteilles d’eau descendent à vue d’oeil, tout comme le brumisateur qui en a prit un coup. Mais le jeu en vaut bien la chandelle.

Pour finir dans les clichés Provençaux et histoire d’aller jusqu’au bout des choses, je me suis dis que je serai chanceuse de croiser des oliviers non loin des fleurs de lavande, lors de cette belle balade. Et comme ce jour là, j’ai eu de bonnes intuitions, j’ai finis par tomber (un peu par hasard, mais c’est ça qui est bon), sur quelques oliviers sans doute pas loin d’être centenaires. Oliviers ou lavande ? Dur de choisir en tout cas.

Encore une fois, quel plaisir que cet après midi en tête à tête avec mon fidèle Canon, malgré une chaleur vous l’aurez compris très très pesante.
J’espère que cela vous donnera envie de venir découvrir ce secteur magnifique et son or mauve. La période optimale se situe en général (car tout cela est bien sur très dépendant de la météo) de la mi juin à la mi juillet. N’hésitez pas à vous renseigner si vous avez envie de venir passer quelques jours non loin des lavandes en fleurs.


Vous avez aimé cet article ? Dites le ! Aimez ou partagez le. Et n’hésitez pas à nous partager vos bons plans et vos coins merveilleux pour admirer la lavande.

Une réflexion au sujet de « Les lavandes de Drôme Provençale »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s