A bord du Train de l’Ardèche .. un grand voyage dans le temps

Et cette fois ci, si nous partions remonter le temps, le temps d’une chaude matinée d’été, à bord du Train de l’Ardèche ? C’est en locale Ardéchoise que je me déplace cette fois ! Une petite demi-heure de voiture et me voilà arrivée en gare de Tournon – St Jean De Muzols sur la partie Nord Ardéchoise.
Je n’ai pas encore eu la chance de remonter à bord de ce train, depuis sa réouverture il y’a plusieurs années maintenant. Je découvre par la même occasion les nouveaux trains, la nouvelle gare, les nouveaux parcours .. bref, c’est pleine de curiosité et d’impatiente que j’approche du fameux train. Montez à bord !

Embarquement immédiat

C’est bien un voyage dans le temps que je vous propose de vivre avec moi ! Arrivée à la gare, j’ai eu l’occasion de (re) découvrir la fameuse locomotive Mallet 403. Car ici en Ardèche, ne vous y trompez pas. Localement, on a longtemps parlé de Mastrou ou de CFV. C’était l’ancien nom donné à ce cher vieux Monsieur qu’est aujourd’hui le Train de l’Ardèche. Et d’ailleurs, localement, on a encore parfois du mal à se faire à ce « nouveau » nom. En tout cas, malgré les années qui passent, cette locomotive a tout d’une grande dame ferroviaire, elle ne vieillit pas, et brille encore de mille feux.
L’odeur de charbon, se mêle aux sons des Tchouuuutchouuuu … oh la la, j’ai hâte !

Avant d’embarquer, je profite de mon avance pour me balader dans l’espace musée, situé sur les quais. L’occasion de découvrir l’épopée du chemin de fer et quelques belles pièces de collection, comme cette ancienne voiture du préfet de l’Ardèche, utilisée pour chacun de ses déplacements. Elle est classée Monument historique, et me rappelle vraiment les voyages d’antan, l’époque et l’ambiance des romans d’Agatha Christie.

Attention au départ !

Cette fois ça y est ! Me voilà installée à bord du Train des Gorges, à destination de Colombier le Vieux / St Barthélémy le Plain. Une bonne trentaine de minutes qui prennent vite l’allure d’un bond dans le temps… fumée noire, odeur de charbon, sifflement du train dans la vallée.. tout y est ! Que dire.. la vallée du Doux est vraiment superbe, naturelle, sauvage, et la lumière du petit matin y est douce. A petite vitesse, cette locomotive assez gourmande (2000 litres d’eau et environ 300kg de charbon pour ce joli trajet), nous amène à découvrir de nombreux ouvrages d’art : ponts, tunnels, viaducs et autres barrages.

Gare de Colombier-le-Vieux/St Barthélémy-le-Plain

Me voilà arrivée à mi parcours, au moment de descendre de wagon. En gare de Colombier le Vieux – St Barthélémy le Plain, il est un spectacle étrange et traditionnel : le ballet des machinistes pour retourner la locomotive. En effet, celle ci est positionnée sur un pont pivotant afin d’être replacée en tête des wagons pour le retour.

L’heure du retour

Il est l’heure de remonter à bord du train après une pause bucolique (et un ravitaillement en café bien entendu) en gare de Colombier le Vieux. Tchou tchouuuu, retour vers Tournon sur Rhône. L’occasion de profiter encore des magnifiques paysages, que l’on ne peux d’ailleurs admirer que depuis ce train de légende (et oui, la route ne passe pas du tout sur ce bout de circuit au cœur des gorges encaissées).
Pour le retour, je me suis positionnée juste derrière la locomotive, l’occasion d’apprécier tout le travail des machinistes, un travail ancien, dont les gestes centenaires semblent avoir été répété tant de fois pour maintenir la belle tradition des trains à vapeur.

Infos pratiques

Si vous aussi vous avez envie de découvrir ce joli coin d’Ardèche, suite à la lecture de cet article, vous pouvez consulter le site Internet du Train de l’Ardèche.
Vous y trouverez les différentes options de parcours possibles (Train des Gorges, Mastrou ou trains à thèmes).
Sachez aussi, qu’il est possible de réaliser ces parcours en vélorail. De supers moments à partager en famille ou entre amis.

Et bien sur, plein de bons conseils et de bons plans à trouver auprès de l’Office de Tourisme Ardèche Hermitage.

_____________________________________________________________________

Si vous avez aimé cet article, si vous connaissez le Train de l’Ardèche (même si vous ne le connaissez pas d’ailleurs), n’hésitez pas à aimer cet article, le commenter ou le partager.

Les lavandes de Drôme Provençale

Le temps est bon, le ciel est bleu… la lala la la lalalalalala
Etant donné que j’ai la chance d’habiter dans un coin du sud de la France accueillant pour les lavandes, chaque début d’été je pars me balader et respirer leur odeur entêtante. Après le succès de mon article de l’année dernière sur le sujet (Couleur Bleu lavande), je récidive comme dirait l’autre. On est fin juin, il fait très chaud, très très chaud même. Mais bon, les belles photos ça se mérite aussi non ? Avec le coffre plein de bouteilles d’eau, de glacière, de brumisateur, me voilà partie sur la route des lavandes dans le Sud de la Drôme, sur le secteur de Grignan.

Cette année encore, je mise sur un coup de chance. Je pars un mardi à 13h, histoire d’éviter le monde, et tente une nouvelle route, voir ce qu’elle a à m’offrir comme paysages. Comment vous dire que je ne suis pas déçue ! Des champs à perte de vue, propres et parfaitement entretenus, et une lavande en pleine floraison, peuplée d’abeilles en plein travail. Certes, le thermomètre affiche 42° … bon, un détail quoi ! Pas de soleil, pas de chaleur. Pas de chaleur, pas de lavande !

Oui oui , je te vois venir, toi mon fidèle lecteur, que la lavande attire, et qui habite un peu loin d’ici. Tu veux connaitre mon bon plan cette année encore !
Toujours au départ de la sortie A7 de Montélimar Sud, il faut suivre la direction de Grignan, puis bifurquer à gauche sur la D203 direction Roussas. A partir de là, il n’y a plus qu’à choisir son champ. Je suis tombée sur une pépite et j’y ai finalement passée beaucoup de temps, avant de poursuivre ma route vers Valaurie.

Valaurie et Grignan, au cœur des lavandes

Forcément, mon point de chute final c’est Grignan, son château, qui au mois de juin est cerclé de lavandes. Autant vous dire que les shooter d’images, et les amateurs de beaux paysages se pressent, et viennent de loin pour voir ce beau spectacle.
Mais avant d’atteindre cette destination, je décide encore une fois, de tenter ma chance sur un chemin assez hasardeux aux alentours de Valaurie. Je suis sure que l’on peut avoir un chouette panorama avec les lavandes et le village. Bien vu ! Après plusieurs essais de chemins (plus ou moins fructueux d’ailleurs), j’en trouve enfin un !

Valaurie au coeur des lavandes
Grignan, le château de la Marquise de Sévigné
Grignan, entre vignes et lavandes

ça butine dans les lavandes

Je suis arrivée en pleine floraison des lavandes, contrairement à l’année dernière où j’étais passée juste après, quelques jours seulement avant la récolte. Du coup, cette année, mon après midi est accompagnée de la douce musique du bourdonnement des abeilles. Très occupées qu’elles étaient, elles ne m’ont même guère prêté attention ni même embêtée.
Chouette ! Réglage en mode macro activé, me voilà partis à l’assaut de ces petites bêtes en plein travail.

ll m’était impossible de rentrer sans faire un arrêt au mythique champ de lavande que l’on longe juste à la sortie d’autoroute au niveau des Granges Gontardes (mais si je t’en avais parlé lors de mon article il y’a 2 ans, tu retrouveras aussi des photos).
Cette année encore, il faut jongler entre les cars de Chinois et les journalistes Américains tous plus occupés les uns que les autres à trouver LE meilleur spot pour faire des photos ou filmer.
Perso, je connais les combines, je me planque un peu plus loin de l’agitation, pour profiter tranquillement de la chaleur accablante de cette fin d’après midi ! Le soleil et la chaleur cuisent la peau, les bouteilles d’eau descendent à vue d’oeil, tout comme le brumisateur qui en a prit un coup. Mais le jeu en vaut bien la chandelle.

Pour finir dans les clichés Provençaux et histoire d’aller jusqu’au bout des choses, je me suis dis que je serai chanceuse de croiser des oliviers non loin des fleurs de lavande, lors de cette belle balade. Et comme ce jour là, j’ai eu de bonnes intuitions, j’ai finis par tomber (un peu par hasard, mais c’est ça qui est bon), sur quelques oliviers sans doute pas loin d’être centenaires. Oliviers ou lavande ? Dur de choisir en tout cas.

Encore une fois, quel plaisir que cet après midi en tête à tête avec mon fidèle Canon, malgré une chaleur vous l’aurez compris très très pesante.
J’espère que cela vous donnera envie de venir découvrir ce secteur magnifique et son or mauve. La période optimale se situe en général (car tout cela est bien sur très dépendant de la météo) de la mi juin à la mi juillet. N’hésitez pas à vous renseigner si vous avez envie de venir passer quelques jours non loin des lavandes en fleurs.


Vous avez aimé cet article ? Dites le ! Aimez ou partagez le. Et n’hésitez pas à nous partager vos bons plans et vos coins merveilleux pour admirer la lavande.

Les landes côté océan

Lors de mon précédent article, je vous avais proposé une jolie balade dans ce Pays Basque que j’affectionne tant. Alors cette fois ci, nous partons non loin de cette Euskadi, puisque je vous emmène du côté des Landes, ses embruns, ses vagues imposantes, ses activités aquatiques et sa côte océanique. Attention, on ne s’emballe pas hein ! Quand je dis activités océaniques, je vous vois déjà sourire… mon rôle s’arrête bien derrière l’appareil photo. Je préfère nettement ma place, sur la plage à trifouiller mes réglages, que la leur à tenter de tenir droit sur une planche ! Chacun son plaisir comme on dit. Allez c’est parti !

LE paradis du surf

Restons dans les clichés, ceux qui ont la vie dure et la peau tenace. Bien sûr que les Landes sont le point incontournable pour tout bon (ou moins bon d’ailleurs) surfeur qui se respecte. Cela est aussi vrai pour les amateurs de photos du coup ! L’avantage, c’est qu’il est assez simple de trouver des planches dans l’eau, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit tombante. Et beaucoup plus simple aussi de rester tranquille à shooter depuis la plage.

Ciel bleu et sable fin

Alors quand le moment est venu d’arrêter le shooting surf (oui parce que bon, ça va bien un moment, mais il y’a tant d’autres choses à faire sur ces splendides plages), on peut s’intéresser aux pécheurs de dorades, aux amateurs d’ailes volantes océanesques, aux bâtisseurs chevronnés de châteaux de sable, bref à toute une vie trépidante d’activités de plage ! Même si les lieux sont souvent très ventés, cela reste vivifiant et permet de profiter d’un grand bol d’air iodé.

Il déchire notre château non ?

Lumière océanique

Et que dire des magnifiques lumières de fin de journées ! J’avoue, j’ai eu de la chance. Se balader sur les immenses plages de sable en fin d’après midi, permet de profiter de lumières bien différentes ou de superbes couchers de soleils. Et l’avantage pour moi qui habite sans le sud est, c’est qu’ici, à l’ouest, les jours se couchent vraiment plus tard (je dirais bien 30 à 40 min d’écart). Ca laisse plus de temps pour s’amuser !

❤ dans les nuages, réalisé sans trucage

J’espère que comme moi, vous aurez apprécié ce grand bol d’air marin en provenance directe des Landes. Et peut être que cela vous donnera envie de monter sur une planche (ou de construire des grands châteaux.. ou les 2 !).

Alors si vous avez aimé, n’hésitez pas à liker, commenter ou partager cet article.
Et encore merci pour tous vos gentils messages d’encouragements ! Bientôt une nouvelle étape (plus proche de chez moi cette fois), et une destination plutôt entêtante.

Ambiance Basque

Je sais qu’on est nombreux dans ce cas, en ces moments de premiers soleils de l’été, à penser aux escapades estivales en bord de mer ou d’océan. Et justement, vous connaissez le Pays Basque ? Pour y avoir fait de nombreuses balades, je pense pour ma part pouvoir dire que je connais pas mal le coin ! Il était bien temps donc de penser à sélectionner quelques photos et à me lancer dans un article aux couleurs, aux lumières et aux saveurs Basques. Je sais également que comme moi, vous êtes nombreux à me lire et à aimer particulièrement ce coin de France. Vous êtes prêts à sentir l’odeur du piment, chausser les espadrilles, écouter les chants Basques ou contempler l’océan ?

Couleurs Basques

A chaque fois que je retourne au Pays Basque je suis frappée par les couleurs; des maisons, des façades, de l’océan. Pas de place pour le classique la bas, il faut aimer les nuances de vert et de rouge, sinon tu n’es pas un vrai Basque.

Bayonne, la belle
Hondarribia, côté Espagnol
Espelette
Ciboure, au fort de Socoa

Côté océan

Evidemment, cela reste l’un des atouts majeurs du coin. Tu vas aussi au Pays Basque parce qu’il y’a l’océan, et qu’il est beau (pas très chaud par contre…). Les grandes plages, les marées, les coquillages mangés à même les rochers, l’odeur des embruns…

Bateaux de Bidart
Bidart
Ciboure, le fort de Socoa
San Sebastian
De Bayonne à St Jean de Luz
Ciboure

Pays de traditions Basques

Les traditions sont tenaces la bas. Il m’est arrivée de faire mon marché à Bayonne au son des chants traditionnels Basques, de flâner dans des boutiques entières d’espadrilles ou de linge basque, de goûter (mais bien évidemment !) au Piment d’Espelette à toutes les sauces, de lézarder sur la plage à regarder les surfeurs, de découvrir un match de pelote Basque, de manger de l’Axoa, du gâteau Basque ou de la confiture de cerises noires etc. Pour vous dire, il m’est même arrivé de penser que finalement le vert et rouge c’est plutôt sympa pour une maison (bon enfin surtout la bas !)

Musée Guggenhein de Bilbao

Ambiance nature Basque

Côté nature, il faut bien dire qu’on est servi au Pays Basque. Les couleurs et les lumières sont belles, les paysages sauvages et les panoramas vraiment superbes. Et les cœurs de ville m’ont toujours donné cette sensation d’être très naturellement vivants.

Sur la route de Jaizkibel, entre Pays Basque Français et Espagnol
Au sommet de la Rhune
Saint Jean de Luz

Et vous, quels sont vos coups de coeur Basques ? Vous y avez des bons plans, des coins secrets à me faire découvrir lors d’une prochaine escapade ?
Bref, partagez nous toutes vos bonnes adresses.

Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à liker, commenter et partager.

Expo immersive VAN GOGH, la nuit étoilée

Une fois n’est pas coutume ! Je vous emmène cette fois, à la découverte d’un événement, d’un moment culturel à vivre lors d’une balade dans la très belle région des Alpilles. Plus précisément, rendez-vous aux Baux de Provence, dont je vous avais parlé lors d’un précédent article en 2017. J’avais déjà fais une excursion au cœur des fameuses « carrières de lumière » lors de l’exposition consacrée à Bosch, Brueghel et Arcimboldo. En 2019, la nouvelle exposition est dédiée à Vincent Van Gogh. Evidemment, il ne faut pas laisser passer l’occasion d’y aller !

Vincent VAN GOGH, MON sujet d’étude

Retour en l’an 2000. Pour tout vous dire, à cette époque j’attaque ma dernière année d’étude universitaire à Grenoble, pour une Maîtrise dans la section Histoire de l’Art. Et à cette même époque, c’est sans aucune hésitation, que je décide de m’intéresser de plus près à ce fameux peintre Hollandais, ayant séjourné en France et notamment dans les Alpilles dans la dernière période de sa vie. C’est également cette période picturale qui m’interpelle à l’époque, puisque mon sujet de maîtrise tournera autour du parallèle entre la dégradation de la touche picturale et de la santé mentale de Van Gogh. Vaste sujet me direz vous …
Vous pensez bien que la tenue d’une telle exposition immersive non loin de chez moi allait forcément attiser ma curiosité et mon objectif. Départ donc pour l’univers de « La nuit étoilée de Vincent Van Gogh »

L’exposition immersive – Les carrières de lumière

C’est quoi exactement une exposition immersive ? C’est une technologie exceptionnelle qui permet, à partir de milliers d’images d’œuvres d’art numérisées, d’habiller un espace habituellement non réservé à ce type de projet. Et dans ce cas précis, c’est dans d’anciennes carrières de pierres des Baux en calcaire que se déroule l’exposition. Le film réalisé à partir de la numérisation d’images est ensuite diffusé en très haute définition et accompagné de musique. Les visiteurs peuvent déambuler à leur guise dans ces carrières et profiter des différents points de vue sur les peintures qui se déroulent devant eux.
Ici, c’est sur plus de 7000m² que l’on peut profiter de l’exposition. Les images sont projetées sur des carrières hautes de 16m !

« La nuit étoilée », Vincent Van Gogh peintre des Alpilles

Dans la dernière période de sa vie, Van Gogh séjourne dans les Alpilles, à Saint Rémy de Provence. L’occasion pour lui d’apprécier les charmes de cette Provence qu’il découvre, de se laisser charmer par la lumière si particulière qui y règne et de produire sans doute ses œuvres les plus connues aujourd’hui du grand public.

Pour visiter l’exposition Van Gogh

Un seul conseil : RÉSERVEZ !! Si vous vous renseignez sur Internet, vous le verrez noté partout. « L’affluence pouvant être forte, il est conseillé de réserver ». Comment vous dire ? C’est même indispensable, si vous ne voulez pas comme moi, attendre 1h15 avant de pouvoir enfin profiter du spectacle.

L’exposition VAN GOGH, la nuit étoilée, se tient jusqu’au 05 janvier 2020, aux carrières de lumières au pied de la cité des Baux de Provence.
Ouvert tous les jours. 
Janvier, mars, novembre et décembre : 10h-18h 
Avril, mai, juin, septembre et octobre : 9h30-19h 
Juillet et août : 9h30-19h30 
Dernière entrée 1h avant la fermeture du site.

Il vous en coûtera 13€/adulte et 11€/enfant (de 7 à 17 ans). Vous pouvez rester le temps que vous souhaitez à l’intérieur et assister à plusieurs projections du film si le cœur vous en dit.
Un dernier petit conseil, prévoyez une petite laine pour l’intérieur, car il fait entre 14° et 17° dans les carrières (une bonne idée de visite pour les chaudes journées d’été !)


Si toi aussi tu as visité l’exposition, ou si comme moi tu aimes particulièrement l’oeuvre de Van Gogh, n’hésites pas à aimer, commenter ou partager cet article… et à me donner tes bons plans !

Mes 5 bonnes raisons de visiter l’Alsace

Il était temps de reprendre du service. Et comme promis lors de mon dernier article, 2019 rime avec moins de bla bla mais plus de photos. Le printemps arrivant, il est temps de (re)partir en balade. Cette fois, direction l’Alsace pour quelques jours off après un début d’année bien compliqué pour moi. J’avais déjà visité ce coin il y’a quelques années, mais j’avoue que le plaisir d’y revenir est intacte.
Je vous partage MES 5 bonnes raisons de venir passer quelques jours en Alsace.

1 – Les maisons à colombages

C’est sans doute l’élément le plus distinctif de la région. Les maisons à pans de bois ou colombages si typiques des paysages Alsaciens. Et même s’il y’en a beaucoup, je dois bien avouer que je ne m’en lasse pas. Des plus anciennes aux plus rénovées, les couleurs sont souvent vives et gaies. Lors de ce séjour j’étais plutôt basée dans le sud Alsace, aussi je vous conseille vivement Kaysersberg, Riquewihr ou Ribeauvillé.

2 – Le pays des belles pierres

Si l’on exclut le bois des maisons à colombages, on trouve aussi de belles pierres en Alsace. Châteaux, églises et cathédrales sont à voir et à visiter. Cette fois j’ai opté pour le fameux château du Haut Koenigsbourg, le château de Kaysersberg ou encore la sublime cathédrale de Strasbourg et sa non moins fameuse tour unique. Si tu aimes la vieille pierre comme moi, tu vas te régaler !

3 – Le pays des traditions

Quoi qu’on en pense, quand on dit Alsace, on pense tous aux mêmes choses : les maisons traditionnelles, les cigognes, les marchés de Noël, le bon vin ou la choucroute ! Et les traditions sont tenaces et bien présentes. Impossible de passer à côté !

4 – Le bon vin & la choucroute

Oui je sais, vous allez me dire c’est vraiment cliché ! Du bon vin il y’en a partout en France. C’est vrai ! Mais je persiste, la gamme de vins blanc que l’on trouve la bas est délicate et riche. Des vins fruités, aux notes florales, doux et sucrés ou secs et distingués… il y’en a pour tous les goûts. Et peu de régions peuvent avancer autant de choix en terme de vin blanc. Evidemment pour les amateurs de rosé ou de rouge, c’est moins évident.

Les vignerons Alsaciens misent sur la qualité du produit avec de nombreux domaines en conversion bio ou en agriculture biologique. N’hésitez pas, poussez la porte des caves et allez à la rencontre de ces passionnés, ils vous feront découvrir leur terroir, leur métier, leur domaine et leurs productions. Le meilleur moyen de choisir entre un pinot, un Riesling, un Gewurtztraminer ou encore un kaefferkopf, c’est de les goûter (en tout cas moi c’est ce que j’ai fais) !


Et que dire de la choucroute, du baeckeoffe (mijoté de 3 viandes aux légumes), du kougelhopf ou encore des tartes flambées … de quoi régaler les papilles des plus exigeants gourmets. J’ai quelques adresses testées et approuvées en cas de besoin, n’hésitez pas !

5 – En Alsace, c’est Noël toute l’année !

Et oui, c’est ça qui est bien. Toute l’année, l’Alsace regorge de déco de Noël. Tu peux acheter tes santons et tes guirlandes en plein mois de juillet, le kiff quoi. De la même manière tu peux trouver les biscuits traditionnels de Noël ou les pains d’épices à tout moment. Et pour nous, petits touristes « provinciaux » c’est juste énorme. Alors, tu es prêt à choisir ta déco de Noël pendant les vacances de Pâques ? Moi oui !

Je suis sure qu’on pourrait trouver des dizaines d’autres bonnes idées ou bonnes raisons de venir découvrir ce joli coin de France et notamment la chaleur et l’accueil des Alsaciens. Mais voilà mon Top 5 !
Si vous aussi vous avez des bons plans ou des anecdotes alsaciennes c’est le moment de nous les partager !



Et si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à le partager.

Les 9 photos de mon année 2018

Et oui vous l’attendiez ce nouvel article, depuis le temps ! Début d’année rime maintenant sur mon blog avec les 9 photos les plus likées de l’année écoulée. Alors pour ne pas déroger à la tradition, je reviens vous proposer les 9 photos que vous avez le plus aimé en 2018, remises dans leur contexte. C’est aussi l’occasion pour moi de me replonger dans les souvenirs de mes balades photos et de repenser à tous ces bons moments. Alors on y va !

Avant de rentrer réellement dans le vif du sujet, j’aurai une petite précision à faire. Je n’ai en effet rien publié sur le blog depuis le mois d’août dernier (honte à moi !!). Mais que je vous explique mieux; cette année 2018 a marqué aussi pour moi l’arrivée de mon 2ème bébé au mois de novembre dernier. Alors comment vous dire, je me suis laissée embarquer dans le rythme, la fin de congé maternité à prendre soin de moi (un peu loin des écrans il est vrai, prendre le temps enfin…), puis l’arrivée de Hugo, et enfin le nouveau rythme à trouver … bref, j’ai quelque peu raccroché l’appareil photo (enfin non pas vraiment, mais disons que je ne fais pas le même type de photos !!) et la publication sur le blog.

Pour 2019, je vais donc tenter de modifier un peu mon point de vue sur les publications de mon blog. En effet, je vais vous proposer des articles plus fréquents, mais avec beaucoup moins de texte. Bah oui, pour ne rien vous cacher c’est quand même ça qui prend le plus de temps : écrire, produire !
Priorité donc aux visuels, et un peu moins de bla bla autour.
Allez, cette fois c’est parti pour le résumé de 2018 en visuels. Installez vous.

1 – Les lavandes autour de Grignan

Au hasard d’une balade entre Grignan et la Roche Saint Secret, ce champ de lavande qu’on dirait tout droit sorti d’une toile de Cézanne, avec tout ce qui va bien, l’arbre, la petite maison et la ligne d’arbres pour fermer le décor. Evidemment que je m’arrête pour immortaliser l’endroit. Et je suis comme beaucoup d’entre vous, les champs de lavande en fleurs ont sur moi cet étrange pouvoir de séduction et d’attraction. J’en avais d’ailleurs fait un article dédié (si tu ne l’as pas encore lu je te le conseille). Je pense que je ne m’en lasserai jamais en fait !

2 – Le kiosque Peynet à Valence

Pour une fois, c’est ma ville qui est à l’honneur dans cette photo. J’ai souvent l’habitude d’aller capter des images ailleurs, et il est vrai que je poste rarement des photos de ma ville. C’est chose faite cette année ! Et quoi de mieux que le fameux Kiosque Peynet quand on est Valentinois (Oui c’est bien comme ca qu’on s’appelle, nous, résidents de Valence). Ce joli petit kiosque à musique a inspiré à Monsieur Peynet ses fameux amoureux musiciens.

3 – Le château de Crussol

Le non moins fameux Château de Crussol situé sur la rive Ardéchoise du Rhône, domine fièrement la ville de Valence. C’est sans doute LA balade dominicale incontournable de tout bon Valentinois (maintenant tu sais ce que c’est ;)) qui se respecte. A l’arrivée des beaux jours c’est surtout l’occasion de prendre un bon bol d’air et de faire une balade simple et sympa. Et pour tous ceux qui aiment faire des photos, c’est un très chouette terrain de jeux.

4 – Le Rhône

Encore une fois un plaisir de découvrir une photo très « locale » dans ce top 9, puisqu’il s’agit du fleuve Rhône, frontière naturelle entre la Drôme et l’Ardèche. Et pour la 1ere fois depuis plus de 30 ans, en janvier 2018, ce gentil Rhône est sorti de son lit comme jamais ! Encore une bonne occasion de balade et de sortie photo. Je dois bien l’avouer, je le connais parfaitement ce coin, puisque je le fréquente depuis que je suis petite fille, mais je ne me rappelais pas l’avoir jamais vu aussi haut. Et en plus, j’y étais juste à la bonne heure au niveau du coucher de soleil et de la lumière.

5 – Cadaquès

Retour en Mai 2018, à l’occasion de vacances sur la côte Méditerranéenne à Saint-Cyprien, et d’une excursion à la journée à la magnifique Cadaquès. Direction l’Espagne par la route des crètes, puis une fois la frontière passée, les oliviers se font légion pour nous accompagner jusqu’à la si belle Espagnole. Pour la petite histoire, nous avions déja tenté l’aventure l’année précédente en plein été, mais impossible de trouver un parking tant nous étions nombreux à avoir eu cette si géniale idée !!!
Cette fois, c’est la bonne, nous ne sommes qu’au mois de mai, ca devrait le faire ! Et quel bonheur de se balader dans ces si symboliques ruelles blanches. Un très bon souvenir en tout cas.

6 – La Grande Motte

C’est le 1er dimanche d’avril 2018, que nous avons eu envie de profiter des 1ers beaux jours de printemps en partant passer une journée au bord de la mer (tu sais, ce moment où après 4 mois à te les geler tu n’as qu’une seule envie au moment des 1ers rayons de soleil : voir la mer !)
C’est chose faite, direction la Grande Motte, avec au programme moules-frites-rosé sur le port, jeux sur la plage et balade vers les bateaux. La vraie journée qui fait du bien quoi !

7 – La Plagne (comment ca, encore !!)

Comme chaque année depuis 3 ans, quelques jours de vacances en famille à la Plagne me permettent de vous proposer cette vue imprenable
sur le Mont-Blanc et les Alpes depuis la Roche de Mio à 2700m d’altitude. Alors que tout le monde s’étouffe de chaud dans la vallée, nous avons pu souffler pendant 1 semaine et profiter de l’air frais de la montagne. Et quand tu es enceinte de 6 mois, crois moi, c’est précieux 😉

8 – Valence !

Encore ma ville de Valence dans ce top 9 ! Quelle bonheur cette année !
La ville a fait installer en 2018 cette sculpture « Mon Cœur Valence » sur le champ de mars. Et comme tout bon Valentinois qui se respecte (décidément, ça va bientôt ressembler à un billet sur l’art de vivre à Valence cet article), j’ai ma photo, mon selfie, tout ça posté sur les réseaux sociaux pour dire que oui mon Coeur Valence aussi 😉

9 – Le parc Jouvet, Valence

Un petit brin de campagne en ville cette fois, avec une sortie au Parc Jouvet en plein cœur de Valence. Encore une fois, si tu as déjà habité Valence, tu as forcément passé une après midi dans ce parc, à lézarder sur les pelouses, profiter des beaux jours, faire du petit train avec tes enfants, ou passer des heures à les regarder s’amuser aux aires de jeux ou vers les animaux.
Comme un poumon de verdure en pleine ville.

9bis – Anglet

Et comme chaque année, la photo bonus ! Et cela me permet de terminer par une note iodée et pleine d’embruns ! Direction la côte Atlantique, et plus précisément Anglet, à la plage dite de la Chambre d’amour, par une belle mais ventée après midi de mai. J’ai toute une série de photos de cette journée où l’océan était très agité avec des vagues magnifiques qui venaient recouvrir les digues. Cette après midi est aussi le souvenir d’un super moment châteaux de sable en famille.

Après avoir jeté un coup d’œil dans le rétro de cette année 2018, laissez moi vous souhaiter une très belle année 2019. Merci à tous de continuer à me suivre et de m’encourager. Promis en 2019, je vais essayer d’être plus présente ici, de proposer de nouvelles photos et de nouvelles balades (oui, il va falloir que j’intercale des balades entre les photos de bébé !)

 

Et si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le commenter et à le partager ! 

Parenthèse fraîcheur à Tignes

Au moment où je commence à grifouiller ces quelques lignes, comment vous dire.. il fait environ 39° à l’ombre, et ce, depuis bientôt 3 semaines. Bah ouè, c’est l’été me direz-vous ! Certes, et croyez-moi, j’en suis plus que ravie (après avoir attendu le soleil et la chaleur pendant un printemps plutôt arrosé, je ne peux dire le contraire), mais j’avoue je commence à souffrir et à manquer sérieusement de frais !
Une bonne occasion de me remettre devant mon clavier et de vous proposer une parenthèse fraîcheur, au grand air de la montage. Je vous emmène à Tignes, où j’ai passé une semaine de détente au mois de juillet dernier. Suivez-moi !

 

IMG_9114

 

La mer … à la montagne ! 

Ce qui est appréciable à Tignes c’est cette sensation instantanée d’être un peu à la mer alors qu’on est dans le massif Alpin de la Vanoise, au cœur de la Savoie. De l’eau il y’en a partout, et pas besoin de crapahuter pendant des heures en rando pour découvrir des lacs d’altitude. Dès l’arrivée sur Tignes 1800, le premier des cinq villages qui composent la station, on se retrouve à traverser le barrage de Chervil et son immense retenue d’eau.

IMG_9122

En continuant la route sur quelques kilomètres, on se rapproche de la fameuse Tignes le Lac, qui porte bien son nom. Pour des vacances d’été aux airs de plage et de plaisirs aquatiques, y’a pas à dire, la station à parfaitement réussie son coup. Au programme de la plage des sports, tennis, tables de ping pong, pédalos, toboggan géant, jeux d’enfants, pétanque, terrain de basket, canoé etc.. Il y’en a pour tous les goûts, et tout le matériel se loue sur place !
Et pour les amateurs de farniente, il est possible de poser sa serviette en bord de lac, sur les aires aménagées, de bouquiner au soleil, de flâner, prendre son temps, ou faire le tour du lac sur le sentier aménagé et équipé de tables de pique-nique et de barbecues.
Bref, on est à la montagne, mais avec un vrai sentiment d’ambiance bord de mer (le monde entassé sur la plage et la chaleur en moins !)

IMG_9042

IMG_9053

IMG_9105

IMG_9109

Du ski toute l’année ! 

Et dans le même temps, Tignes est l’une des rares stations de montagne à proposer la pratique du ski toute l’année ! Ici, c’est possible, à condition de se rendre sur le glacier de la Grande-Motte (quand je vous dis qu’on se croirait à la mer !).
Un funiculaire au départ du village du Val Claret vous emmène en 10 min à 3000m d’altitude. De la haut, les liaisons télésiège offrent la possibilité aux amateurs de ski d’été de s’amuser sous des températures assez douces (8° au mois de juillet). Franchement, on respire ! il fait frais mais c’est vraiment agréable. Et la vue est juste magnifique. On peut même faire coucou au Mont-Blanc. Ambiance resto d’altitude garantie.

IMG_9075

IMG_9076

IMG_9089

IMG_9090

IMG_9092

IMG_9094

IMG_9099

IMG_9100

 

Le col de l’Iseran

Et si vous ne connaissez pas encore le plus haute col routier de France, il est indispensable de faire une balade au très proche Col de l’Iseran. Lieux de passage du fameux Tour de France mais aussi de nombreux amateurs de cyclo et de moto, il faut dire que par moment, même la voiture peine à enchaîner les nombreux virages en épingles. De la haut la vue est imprenable sur la station de Val d’Isère, mais aussi les hauts sommets des Alpes Françaises et Italiennes.

IMG_9124

IMG_9126

IMG_9127

IMG_9128

IMG_9139

IMG_9141

Une chose est sûre, ne repartez pas sans avoir fait un petit tour de télécabine de Tovière au départ de Tignes le lac, qui vous transporte en quelques minutes face au glacier de la grande Motte, avec une vue privilégiée sur le Mont-Blanc et une montée panoramique au dessus du lac. Magnifique !

 

IMG_9159

IMG_9160

IMG_9163

IMG_9169

Je ne sais pas vous, mais personnellement, cette parenthèse fraîcheur est plutôt la bienvenue alors que nous traversons une exceptionnelle période de canicule. Une dernière respiration d’air frais Savoyard et il est temps de remettre les pieds sur terre.
Allez bon courage, les vacances (encore, je sais !) approchent à nouveau pour moi. Une bonne occasion de faire le plein d’air pur à la montagne.


Et si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le commenter et à le partager ! 

logo_dansmonviseurjpg

That’s So British !

Alors voilà, il était temps vous me direz ! Après 4 séjours à Londres en 8 ans, il est venu le moment que je me mette enfin derrière l’écran pour vous partager ça. Et le vrai problème après 4 escapades Londoniennes, c’est d’avoir autant de photos … et surtout… par où commencer ?

Donc j’avais plusieurs options devant moi pour cet article. Soit la jouer « Londres, mon Top 3 » mais avouons le.. impossible de choisir seulement 3 coups de cœur et puis j’ai déjà fais ça pour mon article sur Madrid il y’a quelques mois. Bon j’oublie …
Soit partir sur une envolée lyrique sur Londres, ses incontournables, son art de vivre bla bla bla.. et me la jouer guide touristique. Mais bon, ce n’est pas trop mon truc et puis surtout je risquais de vous perdre avant la fin de l’article fleuve que ca allait produire.
Finalement, il me reste l’option, Londres authentique, celui que j’aime découvrir, celui qui me surprend encore, celui qui nous fait tous dire, Oh ! That’s so British ! So, Let’s GO !
IMG_8712

Comment ça c’est cliché ?

Pour chacun d’entre nous, l’évocation du mot Londres représente bien des choses… et de manière générale, elles tournent assez souvent autour des mêmes images clichés : le palais Royal, Big Ben, les bus à étage ou encore les cabines téléphoniques rouges.
Et c’est surement ce qui fait tout le charme de cette belle capitale et la rend si emblématique. Car finalement vous ne trouverez ça nul part ailleurs !

IMG_8687

IMG_8780

DSC_1771

IMGP3002

Londres authentique

Et des clichés, il y’en a encore pleins à Londres. La garde royale surnommée « Coldstream guard » (et leur célèbre bonnet en poils d’ours, le « bearskin »), l’ambiance des pubs (y’a rien à faire on ne la trouve que la bas..), le quartier Punk de Camden Town, les taxis « Cab », les corbeaux de la Tour de Londres, le gazon tondu au cordeau, le fameux Underground « Tube », bref.. j’ai l’impression que tout dans cette ville est identitaire et si unique au monde.

DSC_1659

DSC_1718

DSC_1722

DSC_1753

DSC_1762

DSC00657

DSC00658

DSC00659

DSC00667

DSC00680

 

Toujours dans l’imaginaire du Londres authentique que l’on se fait tous, il y’a les fameux After work à 16h (ouè je sais…no comment), les écureuils de Hyde Park, Picadilly, l’emblématique Sherlock Holmes, Le Portobello Market ou encore le quartier bohème de Notting Hill (dans lequel je n’ai même pas croisé Hugh Grant, Damned !)

 

IMG_8789 - Copie

IMG_8743

sdr

IMG_8700

IMG_8740

IMGP3004

IMGP3021

IMGP3074

IMGP3076

So British !

Et puis il reste ces petits moments tellement British, que c’est la 1ere chose qui te vient à l’esprit. Parce qu’il n’y a que la bas que tu trouves des gammes entières d’objets du quotidien estampillés du portrait de Queen Mum, et de toute la famille royale (imagine ça en France juste une minute…), des décors détournés de M&Ms ou de Légo à l’effigie royale … ou de la culture pop Britannique. So kitch, but so good !

IMGP3055dav

Ceci n’est qu’un tout petit aperçu de mes escapades Londonienne, promis, j’essaie de me pencher une nouvelle fois sur une sélection d’autres photos pour vous proposer les 5 lieux à ne pas manquer si vous avez l’occasion (que dis-je .. le chance) de passer 3 jours la bas. Mais ceci appartiendra à un autre article !
Et vous ? quels sont vos bons plans Londoniens ? votre Londres So British ? (ça me fera de nouvelles idées pour une nouvelle virée).

dav

dav

IMG_8779

IMG_8768

DSC_1785

DSC00620

 


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le commenter et à le partager
logo_dansmonviseurjpg

1 an après …

C’était le 25 février 2017, il y’a tout juste 1 an donc. Ce jour là, après 10 belles années professionnelles je vivais mon dernier jour dans la magnifique Vallée de l’Eyrieux en Centre-Ardèche (à l’époque je vous le racontais dans mon article Nouveau Départ).
En cause, un licenciement économique qui à l’époque me laisse amère et triste. Un an après .. il est temps pour moi de retourner en vallée de l’Eyrieux, de faire sortir cette colère et cette tristesse. Exorciser !
Me voila repartie au Château du Bousquet, à Saint-Laurent-Du-pape (où j’avais mes bureaux), cette fois avec mon fidèle compagnon photo, pour faire la paix avec ce lieu et peut être, enfin, tourner la page.

IMG_8621.jpg

Et pour l’occasion, je choisis de vous partager ces quelques mots, couchés sur papier au moment de mon départ, et jusque là restés bien soigneusement enfouis. Ma vallée de l’Eyrieux à moi c’est tout ça ..

Et si on faisait le bilan ?

Depuis 10 ans tu m’as accueillie et j’ai construit avec toi mon nid, mon repère. J’ai grandi, j’ai mûri, j’ai fait des choix.

Tu m’as appris une nouvelle palette de couleurs, le vert environnant comme une invitation à l’espoir, le bleu limpide de tes eaux turbulentes, le jaune rayonnant de tes belles journées d’été, le rouge et le orange flamboyants de tes paysages d’automne.

Parce que oui, une fois que l’on t’a découvert il est bien difficile de te quitter. C’est comme une rupture, il faut en prendre la décision… et puis l’assumer. Même si ce n’est pas toujours simple.

SI j’avais pu te rêver, c’est sans doute ainsi que je t’aurai imaginé, une palette de couleurs, d’ambiances, d’odeurs qui resteront en ma mémoire comme la madeleine de Proust (Ah, cette odeur de châtaigne grillée je m’en souviens comme si c’était hier), Le gout de tes vignes et de leur élixir délicieux…

Tu m’as montré le chemin, guidé vers de nouveaux horizons ; tu m’as montré comment regarder autrement les beautés qui m’entourent. Tu m’as enseigné à poser un autre regard sur les choses, la beauté simple du Rhône qui ondule sous la brise, une chaine volcanique endormie, les rivières chahutant des enfants qui barbotent, les forets secrètes abritant les trésors des sous-bois ou les eaux vives s’offrant aux canoés.

Tu es tout ça à la fois en fait. Un savant mélange d’histoire, de patrimoine, de couleurs et de senteurs, un concentré d’art de vivre (bien sûr que je me souviens de ce verre de vin blanc au milieu des vignes au soleil couchant)

Avec toi comme compagnon de route je ne me suis jamais ennuyée, j’ai toujours pu me divertir, m’aérer, m’évader.. à pied, à cheval, en vélo, canoé ou parapente. Tous les prétextes étaient bons pour partir à ta rencontre.

Alors bien sur tu as du caractère, mais finalement moi aussi, et c’est surement pour cela qu’on s’est si bien entendu pendant tout ce temps.

J’aime ta lumière le soir venu, regarder le jour se lever sur les montagnes embrumées, entendre le bruit des cascades, celui des oiseaux ou te respirer à plein poumon.

Je n’aime pas ta fâcheuse tendance à te dévaloriser (c’est vrai ça, prends confiance en toi un peu !)

Et si aujourd’hui on faisait le bilan ?

10 de complicité c’est beau, 10 ans de partage c’est une vraie richesse finalement. Nos chemins se séparent mais je garderai de toi, tout ça.. et bien plus encore !

Tu m’as guidé vers un nouveau chemin de vie et surtout tu m’as inculqué l’Art Des Choix.

IMG_8623

IMG_8624

IMG_8626

IMG_8629

IMG_8633

IMG_8634

Et pour finir de se retrouver, impossible de ne pas aller prendre un grand bol d’air au belvédère de l’Eyrieux, comme au bon vieux temps !

IMG_8638

IMG_8645

IMG_8649

bdr


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le commenter et le partager.
logo_dansmonviseurjpg