The sunshine blogger award – Dans Mon Viseur

Autant vous le dire tout de suite, quand j’ai reçu une notification de la part du superbe blog De Beaux Lents Demains concernant The Sunshine Blogger award je suis restée un peu perplexe… genre Kézako ?

Le principe est tout simple, il s’agit de mieux connaitre quelques blogueurs à travers 11 questions mais également d’avoir la chance d’en découvrir de nouveaux grâce au système de nominations. Alors, c’est à moi de jouer et de répondre aux questions qui m’ont été posé, vous en saurez ainsi un peu plus sur moi.
Merci beaucoup De Beaux Lents Demains d’avoir pensé à moi et d’avoir mis mon modeste blog dans la boucle. Au passage bien entendu, je vous invite fortement à faire connaissance de Anne et Lionel, adeptes de slow tourisme, que je suis moi même avec beaucoup d’intérêt !
Allez Go !

11855623_493755870801538_1156056055002692928_n.jpg

1 – Qu’est-ce qui a été déclencheur pour vous lancer dans le blogging ?

Ça fait bien longtemps en fait que l’idée me démange personnellement. Parce que professionnellement j’ai du m’y essayer depuis maintenant presque 15 ans dans mon métier de Chargée de communication touristique. J’ai finalement cédé ..et crée un premier blog plus personnel, lié à mon activité de créatrice de bijoux fantaisies (oulà je me retrouve dans une ancienne vie là). Même si ce blog se révéla assez fugace dans le temps (je me souviens bien à l’époque m’être fait la réflexion de l’aspect chronophage de la chose… tiens donc), il a eu le mérite de me mettre sur la voie.
Et c’est finalement en 2016 que le déclic se fait. J’ai la chance de suivre une formation sur la communication digitale dans le cadre d’une requalification professionnelle, pendant laquelle je dois créer un blog test et publier un premier article. De là vient l’évidence…
Bien sur que j’ai envie de m’y remettre ! (Merci David pour l’exercice de style très révélateur)
L’idée recommence à faire son chemin.. mais un blog de quoi ? sur quoi ? pour dire quoi ?  Des photos j’en fais depuis toujours, puisque mon papa est photographe, autant dire que je suis tombée dedans étant petite. Mais de là à m’exposer sur le web … même pas en rêve!!! Et en même temps, que pourrais je faire d’autre que ça.
Un peu de réflexion, beaucoup de motivation, quelques encouragements et un brin d’appréhension plus tard, me voilà partie à ouvrir les portes de « Dans Mon viseur ».
C’était en octobre 2016 …

 

2- Est-ce qu’un blogueur en particulier vous a donné envie de vous lancer ?

Pas facile comme question .. des blogueurs j’en ai suivi beaucoup, sur pas mal de thèmes différents. Des voyages, des culinaires, des photos etc. Je ne pourrai pas en citer qu’un.. Je reste fidèle à Madame Oreille, l’Oiseau Rose ou encore WorldElse et plein d’autres pour lesquels j’ai parfois eu la chance de croiser les blogueurs dans la « vraie vie ». Rencontres qui m’ont encore plus confirmé dans mon envie de me lancer. Rencontres qui m’on également permis d’apprendre que ce petit monde du blogging engendre tellement d’échanges.

 

3 – Vous avez choisi de lancer votre blog plutôt à la base pour l’écriture, la photo ou la vidéo ?

Vous l’aurez vite deviné, mon envie à la base était vraiment de partager mes balades photos, d’où le nom du blog Dans Mon Viseur. Et puis je me suis prise au jeu de la publication d’articles. Mettre des photos c’est bien, mais partager des anecdotes c’est sans doute mieux (en tout cas c’était plus intéressant pour moi). Et au vu des encouragements et des retours que j’ai eu suite à mes premiers articles, l’association photos / écriture m’a semblé finalement pertinent. Aujourd’hui j’espère vraiment pouvoir avoir le temps de continuer à poursuivre sur ce principe (bah oui, déja les photos ca prend du temps.. mais alors rédiger du contenu texte en prend 2 fois plus).

 

4 – Quel est le voyage qui vous a le plus marqué au cours de ces dernières années ?

Sans aucune hésitation je dirai Londres ! Parce que déjà, j’ai eu la chance d’y aller 3 fois, ce qui laisse l’opportunité de se laisser apprivoiser par les lieux, et aussi parce que c’est un endroit tellement à part. Il règne la bas une ambiance cosmopolite, de type villages, et on a la sensation de passer d’un pays à l’autre, d’une culture à l’autre, d’une cuisine à l’autre, à chaque coin de rue. J’ai vraiment tout aimé la bas, du kitsch de l’ambiance royale et de ses protocoles, à la modernité de son quartier business… de sa culture musicale, à l’excentricité de sa cuisine, bref une ville tout en contraste !

Et même si j’ai déjà eu l’occasion de voir l’essentiel de Londres (forcément, 3 fois, ça laisse le temps !), je sais que j’ai encore tellement de choses à découvrir la bas (et comme j’espère que mon chéri passera sur cet article, je précise que non je ne pense pas spécialement au stade de foot quand je dis ça).

 

5 – Si l’on vous propose de partir 1 mois pour voyager sans contraintes budgétaires, où partez-vous ?

1 mois ! C’est court et c’est long à la fois. Personnellement, si je n’écoute que mon cœur, je pars sans hésiter pour un Road Trip aux US ! Je décollerai en direction de New-York que je rêve de retrouver (j’attaque mes 40 ans, gageons que peut-être cette grande étape me permettra de réaliser à nouveau ce rêve Américain).
Puis je continuerai jusqu’en Floride profiter un peu de la douceur de vivre des côtes, des plages et des palmiers. Quelques heures d’avion plus tard, je pose les pieds dans le Grand Canyon et ses paysages si particuliers et tellement uniques, un petit tour sur la route 66… et pour finir, évidemment, Sans Francisco et Los Angeles pour boucler la boucle.
Si je devais donner d’autres destinations il y’en aurai pas mal c’est sur… et sachant que je voudrai partager ce beau voyage avec ma moitié, je sais que son cœur à lui pencherai plutôt pour d’autres destinations plus lointaines.. mais bon, le questionnaire est pour moi !!!

 

6 – S’il y avait un album de musique à prendre avec vous en voyage, lequel choisiriez vous ?

Alors ça c’est Cornélien ! Mes proches, ceux qui me connaissent depuis longtemps savent très bien que la musique a un rôle très important dans ma vie, voire même primordial.

Mais s’il ne devait en rester qu’un … Je vous dirai que j’hésite entre Lenny Kravitz (quelle évidence …) et l’album Circus, ou U2 (ma deuxième évidence…) et le mythique The Joshua Tree. Pour ceux qui ne le savent pas, sans vous dévoiler toute ma vie, Lenny Kravitz occupe une place plutôt très importante dans ma vie, et depuis longtemps. Sans lui je n’aurai pas rencontré mon chéri, et je n’aurai pas la chance d’avoir mon magnifique et adoré petit garçon.

Alors, pour toutes ces raisons, j’emporte avec moi Lenny, Circus, et cet album que j’aime tant écouter, en studio ou en live, et qui me rappelle également tous les copains du Frenchboard que j’ai rencontré un peu partout en France.

 

7 – A choisir, vous préféreriez partir 1 semaine en hiver en Laponie, 1 semaine dans Les Caraïbes ou 1 semaine en Tanzanie ?

Sans hésiter, en Laponie ! Les Caraïbes c’est surfait mes enfants 🙂
La Tanzanie, je ne suis pas assez aventurière dans l’âme je l’admet volontiers. Le trip sac à dos, grosse humidité , bestioles de la jungle.. c’est pas mon truc !
Mais revenons en à la Laponie. Sérieux, c’est quand même pas tous les jours qu’on a la chance de se barrer au pays du Père Noël et de ses rennes. Rien que pour découvrir l’atelier du grand barbu, les lutins et le quotidien de la vie de Rudolf le renne, ça me branche ! Quoi ? Non ?
Mais sinon, plus objectivement, je pense que les paysages la bas, sont encore méconnus et juste totalement incroyables. Alors va pour la Laponie !

 

8 – Si vous avez une adresse de restaurant à nous recommander en France, ce serait… ?

Euh ? Mais c’est totalement impossible de répondre à cette question on est bien d’accord. Bon bon… essayons de jouer le jeu. Tout de suite, là comme ça je pense à ….. (pfiouuuuu merci de la question De Beaux Lents Demains…)
Allez je me lance et vous partage une belle adresse testée et approuvée en 2016 dans la magnifique ville de Lyon, et plus précisément dans le Vieux Lyon, quartier classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Il s’agit du Tire Bouchon, situé dans la rue du Boeuf. Si comme moi vous êtes adeptes de la cuisine traditionnelle Lyonnaise vous serez comblé par cette belle adresse : gâteau de foie, oeuf meurette, cervelle des canuts, boudin, foie de volailles, quenelles de brochet, Andouillette à la ficelle, ou encore tête de veau. L’oeuf meurette, non mais croyez moi, reste sans doute l’un de mes meilleurs souvenirs gustatifs de ces dernières années. Une tuerie !! Et puis, ils ont les bons vins pour accompagner tout cela, ce qui ne gâche rien.

Et pour être un peu plus pragmatique et vendre un peu plus mon joli coin de Drôme-Ardèche, je ne saurai que trop vous conseiller de goûter aux délices de l’Absinthe dans le sublime village classé Drômois de la Garde Adhémar, ou encore la  jolie adresse étoilée de la Cachette à Valence, sans oublier la Ruche à Saint-Péray ou le Cèdre de Soyons et son cadre enchanteur à quelques encablures de Valence.

 

9 – Dans la ville où vous résidez actuellement, quel est votre spot préféré pour profiter du coucher de soleil ?

Facile et incontournable quand on habite dans mon petit coin Drôm’Ardéchois : le château de Crussol. Tous ceux qui sont passés au moins une fois sur l’autoroute A7 en direction des plages du sud et de la Méditerranée (et en général vous avez le temps d’admirer le paysage, vu les bouchons à cet endroit là…), à hauteur de Valence, sur votre droite en direction du sud, vous apercevrez les ruines de cet ancien château médiéval au sommet de la montagne.

Ce que vous ne soupçonnez pas une seconde vu de l’autoroute, c’est que ce petit bout de muraille visible de la vallée du Rhône cache en fait, si on prend le temps d’en faire le tour et de le découvrir un château immense, et d’anciennes ruines réhabilitées.
Et vu de la haut, le panorama est absolument magnifique (et venté) !

20161112_161209.jpeg

 

10 – Votre plus beau souvenir de randonnée en 2017 ?

Plus que des mots, et parce que je suis quand même plus habituée à poster des photos, voilà mon plus joli souvenir de randonnée 2017 .. direction le Grand Bornand ! Jevous présente le Lac de la Cour, un petit bijou dans son écrin des Aravis.

9

 

11 – Quel est le photographe ou le vidéaste (de voyage) qui vous inspire le plus en ce moment ?

J’avoue avoir découvert le travail de Ludovic Frémondière il y’a quelques années. C’est un Ardéchois, qui propose une approche photo de la nature plutôt sobre et épuré. Il n’est pas spécialement photographe de voyage, mais c’est un amoureux de son département et il sait parfaitement le retranscrire dans ses photos. J’aime particulièrement ses propositions quand à la lumière et au traitement qu’il en fait.
Et en plus, j’ai la chance de l’avoir croisé lors d’une journée Instameet avec d’autres Instagramer, et c’est réellement quelqu’un de très simple et agréable. Donc je ne saurai que trop vous recommander son site, son blog et son compte Instagram !
J’apprécie également l’ambiance urbaine et humaine partagé par Vuthéara Kham, fameux influenceur et instagramer. J’aime sa manière très personnelle de capter les ambiances et les lumières.

 

Pas facile comme exercice ces 11 questions vraiment ! Mais intéressant pour une fois de se plonger dans du texte plutôt que dans des photos, mais je reste persuadée que je suis quand même (un peu) plus douée pour les photos. J’espère que vous en aurez appris un peu plus sur moi, car c’est bien le but de cet article.
Viens le grand moment de la nomination .. tadammm… roulements de tambour !
Et mes 11 nominés sont :

Une fille en Alsace
Lyz photographie
– Pellicule et sac à dos
Drome’escape
L’apprentie voyageuse
Balades 26-07
Jujube en cuisine
– L’oeil de Cha
Au fil du Thym
Papilles et pupilles
Fringinto

J’ai hâte de vous lire et d’en savoir un peu plus sur vous grâce à mes 11 questions que voilà :

1/ Pourquoi avez-vous lancé votre blog ?
2/ Rappelez vous, votre premier article c’était quoi, quand, et pourquoi ?
3/ Si vous deviez résumer en 3 mots votre expérience de blogueur, ce serait … ?
4/ Si tu étais une chanson, tu serais …
5/ Vous avez l’opportunité de « confier les clés » de votre blog pour une journée.. qui choisissez vous, vivant ou non, réel ou imaginaire ?
6/ Et si l’argent n’était plus jamais un problème, que feriez vous de votre vie ?
7/ Quelle est votre prochaine destination de voyages/vacances/escapade blogueur ?
8/ Si vous deviez partir en voyage avec un(e) blogueur(se) ou un(e) instagramer, qui choisiriez vous ?
9/ Présentez nous votre blog préféré du moment
10/ Une de mes devises est « La chute n’est pas un échec, l’échec est de rester là où on est tombé » [Socrate] .. Quelle est la votre ?
11/ Votre plus belle rencontre ?

A vous de jouer !

Poussez la porte …

Quand j’ai réfléchi à ce nouvel article il y’a déjà quelques semaines, je me suis demandé quel lieu ou quel thème je pourrai vous partager. Ça m’a pas mal trotté dans la tête à vrai dire. Et puis, plusieurs d’entre vous qui me suivent depuis le début et échangent avec moi régulièrement via ce blog, m’ont plusieurs fois fait des demandes ou des suggestions.

Alors voilà, aujourd’hui pour ce nouvel article j’ai choisi de suivre la très chouette suggestion de Fabrice et Thierry, suite à ma publication d’une photo de porte sur ma galerie Instagram ! Je vais donc vous partager mon amour inconditionnel pour les portes ! Vous venez ? Poussons la porte …

img_5043

Pourquoi les portes ? 

Alors ça, c’est une très bonne question ! Je ne saurai dire d’ailleurs…. Cela remonte à longtemps. Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été fascinée par les portes lorsque je suis en balade. Elles attirent mon œil.
Leurs ferronneries, leurs inscriptions, leurs datations, leurs poignées, leurs encadrements, leurs décorations.. c’est un tout en fait.

Et je me plais à imaginer qu’elles ont vues et vécues des tas de choses, parfois mystérieuses, souvent historiques… peut être rien, mais en tout cas, elles ont toujours quelque chose à me raconter.

J’ai toujours l’impression qu’en poussant une porte ce sera le moyen de découvrir un ailleurs insoupçonné, une surprise.

2017-02-05_2113

img_5017

IMG_5234.JPG

IMG_5292.JPG

 

De bois et de pierres 

Il est bien évident que je suis plus attirée par les vieilles portes, aux clous un peu rouillés, aux poignées biscornues, au bois vieilli et décoloré.. bref celles qui ont du vécu ! Celles qui, au détour d’une rue, nous surprennent par leur authenticité dans un joli village en pierres.

Là où la plupart de mes compagnons de balade rapportent des photos de paysages ou d’ambiance, je ramène pour ma part quelques vues de vieilles portes (auxquelles bien souvent pas grand monde n’a porté attention ..).

 

2017-01-30_1451.png

2017-01-30_1452.png

2017-01-30_1453.png

2017-01-30_1454.png

2017-01-30_1454_001.png

 

Et plus elles sont marquées par le temps, plus je leur trouve du charme à ces vieilles portes. L’usure du temps, l’empreinte de leur histoire surement !

Mais le plus compliqué est d’arriver à rendre cette impression visuelle sur des photos.
Quel cadrage ou quelle lumière ? Cela fait beaucoup de questions, mais voilà, j’ai choisi de vous présenter quelques unes de mes préférées. Pas forcément les plus belles photos techniquement parlant, mais celles qui sur le moment, m’ont interpellé et pour lesquelles j’ai passé du temps à trouver le meilleur angle et le réglage qui me convient le mieux.

Peut être qu’un jour, lors d’une balade en commun vous me surprendrez en flagrant délit de shooting de porte 😉

 

2017-01-30_1450

img_5295

 

lacdevesset

lamastre

meyras

tournon

img_5301

Alors, vous aussi, poussez la porte ! Laissez vous surprendre.



Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

Mon initiation au Lightpainting

Pour ce nouvel article je ne vous emmène pas en balade ! Non pas là … j’ai choisi une approche un peu différente cette fois, mais toujours liée à ma passion pour la photo.
Aujourd’hui, je vous emmène avec moi (re)découvrir une activité différente puisqu’il s’agit du lightpainting. Autrement dit… peindre avec la lumière ! Tout un programme hein !
Rassurez vous, loin de moi l’idée de vous faire un cours technique de photo, d’une je n’en suis pas capable, et de deux ce n’est pas l’objectif de ce blog.
Je vais plutôt vous raconter mon expérience du Lightpainting.

IMG_5965.JPG

 

Techniquement, c’est quoi le lightpainting ?

Quand on possède un appareil photo numérique de type reflex, où l’on peut (et où l’on sait surtout ...) se servir du mode manuel, on peut réaliser des choses surprenantes. J’ai donc franchi le pas … je suis sortie du mode automatique .. et j’ai survécu ! (Merci Martial)
Plus sérieusement, sans être une experte, en étant bien initiée à cette technique, on peut facilement arriver à de bons résultats.

 

img_5461

 

Alors plus concrètement, le lightpainting c’est ça  ⬆⬆ (Oui je sais, je me suis pas foulée hein !).
Bon OK, je pourrai donc dire que c’est une technique photo qui s’appuie sur l’utilisation de sources lumineuses (comme une lampe de poche par exemple) pour dessiner des formes pendant la prise de vue.

Pour arriver à cela il faut donc pouvoir régler l’exposition de son appareil photo, et réaliser sa séance dans un environnement sombre. Jusque là, rien de bien compliqué vous voyez.

Le principe est simple : je vais utiliser un temps de pose long, c’est à dire que mon capteur d’appareil photo va rester ouvert pendant longtemps. Et pendant tout ce temps où il est ouvert, le moindre mouvement lumineux que je vais dessiner en face de lui va s’enregistrer sur la photo.

Oui mais vous allez me dire … s’il faut être derrière l’appareil pour régler, et devant pour dessiner, pas facile de le faire seul. Et c’est vrai ! Il est plus pratique d’être 2. Mais il est quand même possible de le faire seul (et il faut courir vite).

 

IMG_5443.JPG

De quoi j’ai besoin ? le matériel

Avant de partir, je passe en revue ce dont je vais avoir besoin pour réaliser ma séance. Et je vous conseille donc le matériel suivant :

  • un appareil photo numérique, à régler en mode manuel (1)
  • un objectif grand angle (c’est mieux … pour être sur que mon dessin rentre bien dans le cadre de ma photo.. et du coup j’ai plus de place pour dessiner)
  • Un pied photographique, type trépied. C’est indispensable pour avoir une photo nette. Si je suis seule c’est d’autant plus important.. (2)
  • Une ou plusieurs sources de lumières. Cela fait des rendus visuels différents, avec des couleurs variées. (lasers, lampe de poche, torche de son téléphone, bougies pétillantes, led panel, sabre laser si vous êtes un Jedi…  etc.) (4)
  • Une télécommande sans fil (OK c’est pas obligatoire, mais c’est quand même super pratique avouons le !) pour contrôler à distance le début et la fin de la prise de vue. (3)

Et question dress-code, évidemment il vous faut éviter les vêtements blanc ce jour là, car ils capteront aussi la lumière et laisseront des traces de votre présence sur l’image.
Cette fois je crois qu’on a fait le tour !

vda_4104-copy

Et après ? A quoi faut il penser ? 

A l’endroit le plus approprié … aux dessins que vous souhaitez faire, aux personnes avec qui vous pourrez partager ce moment ludique .. bref ! Oui parce que, les dessins, autant vous le préciser tout de suite, il vous faudra les réaliser à l’envers (Bah oui pour qu’ils soient à l’endroit sur la photo …!). Perso, j’ai un peu galéré à ce sujet au début (sans doute mon mode ascendant blonde qui m’a perturbé). Comme ça, ça parait simple, mais essayez donc.

Pensez aussi à délimiter votre aire de jeu. Parce que oui le lightpainting se déroule dans un endroit sombre, alors autant poser les limites spatiales à ne pas dépasser quand vous dessinerez, de manière à ne pas sortir du cadre de la photo (ce serait bête d’avoir gesticulé avec votre lampe pour rien finalement ◀ Ça c’est du partage d’expérience).

img_5972
Quand on gère mal son déplacement dans l’espace, bah ça donne ça…. dommage !

 

Dernier conseil, choisissez bien le lieu mais aussi les personnes avec qui vous souhaitez partager ce moment, parce qu’en général ça se termine par de grands fou rires à se regarder gesticuler avec une lampe 😉

IMG_5460.JPG
Le cadre.. c’est important

 

Côté réglages !

Et oui, il fallait bien y venir… je vais faire simple et concis, promis.
Dans l’ordre, une fois que vous avez installé votre pied et votre appareil, délimité votre aire de jeux, voilà à quoi il faut penser :

  • Passer en mode manuel
  • Fermer le diaphragme pour récuperer un maximum de netteté (Environ f/16)
  • Régler la sensibilité sur 100-200 ISO (attention, la nuit on a tendance à la régler plutôt sur 1600). La laisser sur 100-200 permet d’éviter ce qu’on appelle le Bruit (l’effet pixelisé- grainé de la photo).
  • Baisser la vitesse au maximum (Environ 30 sec).

En fonction de l’heure et de la lumière qui baisse il vous faudra surement ajuster ces réglages. Et voilà, y’a plus qu’à faire quelques essais, régler, caler ..et dessiner !

img_5457

img_5462

img_5464

Amusez vous ! 

Une fois que vous avez trouvé les bons réglages amusez vous à créer, danser avec la lumière, jouer avec les couleurs, les matières, les épaisseurs, les sources de lumière.. vous verrez, les résultats sont parfois saisissants !
En tout cas, moi j’ai passé d’excellents moments.

img_5969

img_5970

img_5973

Alain-Light-painting-009-2312.jpg

img_5979

img_5993

Petite dédicace à tous ceux qui ont bien voulu « gesticuler » avec moi et qui ont rendu ces photos possibles (Magali, Laurie, Stéphanie, Anne-Sophie, Martial, Marina, Nicolas, Nadine, Christophe)

Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

 

 

Mon année 2016 en 9 photos !

Chaque fin d’année c’est l’occasion pour les blogueurs de regarder un peu en arrière, et de faire leur rétrospective de l’année écoulée. Pour ma part, cela risque d’être un peu compliqué vous l’aurez compris étant donnée que ce blog a vu le jour il y’a seulement quelques semaines. C’est encore un bébé .. Vous n’aurez donc pas droit au Top 5 des meilleurs articles de l’année, ou au top des meilleurs commentaires de l’année ou encore…. bref vous avez compris l’idée générale.

 

Et puis finalement mon blog j’ai quand même choisi d’en faire un outil dédié à ma passion pour la photo. Alors après réflexion, ma rétro est peut être toute trouvée . J’ai décidé de vous partager mes 9 photos préférées de l’année et de vous en dire un peu plus sur leurs coulisses. Parce qu’en les choisissant et en préparant cet article, j’ai tout un tas de souvenirs qui me reviennent quand je repense à ces photos. Et c’est aussi ça que j’aime. Regarder une photo, c’est raconter une histoire. Alors, voici l’histoire de mon année 2016.

Numéro 9 , tadammmmm (roulement de tambour)!

9
La Plagne, Août 2016.

Mon numéro 9, c’est cette photo prise à la Plagne cet été lors de mes vacances à la montagne. J’aime les couleurs, l’ambiance air pur et nature. Côté coulisses, j’ai pris cette photo lors d’une des 1ers rando de mon fils de 3 ans. C’est étonnant d’ailleurs de voir leur capacité à ces petits, 2h de marche sans aucun problème à la découverte des fleurs de la montagne et des animaux de la montagne (euh non, on n’a pas vu de Dahu, je parlais des marmottes en fait !). Des marmottes on en a vu .. plein ! Mais un peu trop loin pour les prendre en photo.
Ici, nous sommes sur le sentier entre Plagne Soleil et Belle Plagne, pour une balade simple à faire en famille.

Numéro 8 !

8.png
Le port de Charmes sur Rhône, Novembre 2016

Ce matin là en partant au boulot, le brouillard givrant avait tout recouvert, y compris le pare-brise de ma voiture que j’ai du gratter à 8h du matin avant de pouvoir prendre la route (le genre de truc qui t’agace de bon matin quand tu sors de la couette).

Tout au long de la route qui me mène au bureau, je roule à 30km/heure en plein brouillard, chauffage à fond, gants vissés aux mains, en maudissant la météo (oui, oui, je ne suis pas du matin, désolée).
En traversant le village de Charmes Sur Rhône en vallée du Rhône, j’aperçois une lumière jaune et un joli disque tout rond qui se détache de la brume. En suivant cette lumière, je me retrouve au petit port à la sortie du village où comme par enchantement le brouillard a totalement disparu. Encore quelques brumes locales au fond de la photo, mais surtout une lumière splendide dans un froid polaire.

 

Numéro 7

7.png
Le lac vert, la Plagne, Août 2016

Retour dans les Alpes, à la Plagne, avec cette balade au Lac vert, petit bijou niché en contrebas de la station. La balade est courte mais très belle.. et la vue une fois sur place est extraordinaire, le Mont Blanc veille sur nous !
Il est facile de faire le tour du lac qui n’est pas très grand, de se poser dans l’herbe au soleil et de profiter de la fraîcheur de l’eau (et de sa couleur transparente !). En été on peux y faire du canoé, et même des barbecues sur place (y’a juste à transporter ses saucisses, car la grille est déjà sur place). En arrivant au bord du lac, mon fiston m’a lâché un superbe « l’est trop belle la grande piscine maman » (tu m’étonnes ….). Tout ça s’est terminé en concours de lancer de cailloux dans le lac. Les vacances quoi !

Numéro 6 

6.png
Le lac des Blanchets, La Plagne, août 2016

Non non je n’ai aucune action sur la station de la Plagne, mais il faut avouer que les paysages de montagne sont quand même un super terrain de jeux pour les amateurs de photo ! Que dire de celle là… si ce n’est que c’est mon chéri qui l’a faite ! (il est bon hein). J’ai juste un peu œuvré à la post-production comme on dit dans le milieu 😉
J’aime la sérénité qui s’en dégage, le calme, la quiétude. Les lacs de montagne y’à pas à dire, je pourrai y faire des clichés pendant des heures avec les reflets ou la composition des paysages.

Numéro 5 

5.png
Beauchastel, Novembre 2016

Beauchastel, j’y passe chaque matin pour me rendre au bureau en Vallée de l’Eyrieux en Ardèche. Mais ce jour là, le givre recouvrait les paysages et le soleil semblait hésiter à vouloir se lever. Coup de chance à la sortie du village je le vois pointer le bout de ses rayons… hop, manœuvre pour se garer, frein à main, excitation de la future photo à faire (ne te précipites pas Karen surtout !!), je dégaine l’appareil photo (bah oui c’est la base, il faut TOUJOURS l’avoir avec soi).
A moitié couchée dans les feuillages gelés, je dois pourtant quitter mes gants pour faire les réglages (grrrr !). C’est bon je tiens mon cadrage !

Numéro 4 

4.png
Toulaud, Mai 2016

Bon, les coquelicots, je ne vous en ai encore pas parlé, mais c’est une de mes marottes quand vient la saison ! (comme les hortensias ou les tournesols). Il faut que j’en trouve.
Ce jour de mai pendant ma pause de midi, je prends ma voiture en direction de Toulaud. Je sais que sur la route, je trouverai de quoi me « nourrir ». Et je tombe au plus grand des hasards sur ce champ … Je n’en demandais pas tant en fait ! La légère brise faisait onduler les fleurs et créait de belles nuances de rouges. Un régal pour les yeux et l’appareil photo ! (pour trouver ce champ, faites la route entre Charmes sur Rhône et Toulaud et ouvrez les yeux)

Numéro 3 , Ça y est c’est le podium !

3.png
Les Ollières sur Eyrieux, Aout 2016

Celle là, a été prise aux Ollières sur Eyrieux lors d’un regroupement d’Instagramer que j’ai organisé dans le cadre mon boulot début août. La thématique de cette sortie photo était centrée autour des lumières du soir. Alors évidemment, les couleurs sont justes géniales. De cette photo et de cette soirée je  ne garde que de bons souvenirs, avec des gens au top qui m’ont accompagné dans mes délires photographiques ! A refaire !

Numéro 2 !!

2.png
Bords du Rhône, Septembre 2016

Alors celle là, c’est l’exemple type de la photo que tu ne penses jamais pouvoir faire. Il faut arriver à être au bon moment au bon endroit. Cette fin de journée, je rentre du boulot, je vois le soleil fondre sur le Rhône que je longe. Les couleurs changent vite, et je commence à me dire, que la lumière est sympa pour tenter quelque chose. Le problème c’est que je ne peux pas m’arrêter (c’est souvent mon problème ça d’ailleurs..). Le soleil continue de baisser, au moment où je trouve enfin un bout de parking ! Vite… ! Je me dis que le cadrage n’est sans doute pas le meilleur, mais la lumière fait le reste.

Numéro 1 !! (Re roulements de tambour)

1.png

Ma préférée, sans doute la plus improbable. En déplacement pour le boulot en passant par Alboussière, mais en retard, je sors du brouillard épais et humide pour me retrouver face à ce  beau paysage. Tant pis je m’arrête ! Je baisse la vitre de la voiture et clac (et oui, comme quoi parfois pour réussir de belles choses, il n’y a pas besoin de trop d’organisation).
Je reste à regarder le paysage encore 5 min et vois la brume se dissiper rapidement. J’ai conscience d’avoir été au bon endroit au bon moment encore une fois.

Il y’aurait tant d’autres photos que je pourrai partager mes j’ai choisi ces 9 là, qui sont également celles les plus likées sur mon compte Instagram. (Quoi ?? vous ne me suivez toujours pas ? C’est par ici ▶ Instagram Dans Mon Viseur)


 

Mais pour la peine j’en mets une BONUS (parce que j’aime les couleurs de l’automne), pour ceux qui ont eu le courage d’aller au bout de cet article .. merci !
Et je termine en vous souhaitant une très belle année 2017.

11.png

Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

Etape #gourmande au Touristique

Aujourd’hui je vous propose de me suivre dans une étape gourmande en plein cœur de l’Ardèche (non mais ça va c’est pas un trou perdu non plus, je vous vois venir). Car oui, si vous avez pris la peine de lire un peu ma bio sur ce blog, en dehors de la photo, j’aime aussi bien manger. Et finalement comme les deux ne sont pas incompatibles, et bien, quand je découvre une bonne table, je fais des photos … on ne se refait pas !

 

Une petite pépite inattendue

Au premier abord, je n’aurai jamais pensé trouver un tel établissement dans ce tout petit village Ardéchois qu’est Saint-Fortunat-sur-Eyrieux. Bourg de passage, où la vie de village s’est organisée le long de la départementale 120, on ne peut pas dire qu’on se sente transporté de joie en arrivant là (si si il faut être honnête et se dire les choses).

Et pourtant … une halte s’impose au restaurant le Touristique . Parfois j’ai tendance à penser que l’établissement porte mal son nom qui peut paraître péjoratif.
Ne vous fiez pas à son emplacement, poussez la porte, Doris vous accueillera avec son grand sourire et sa gentillesse légendaire ici.
Si on prend 5 minutes pour lire les avis de leurs clients sur leur fiche TripAdvisor vous verrez ceci « D’habitude, les bons restos c’est comme les coins à champignons, on ne les indiquent pas aux autres pour ne pas se les faire piquer. Mais Doris, Sylvain et leur équipe bossent tellement bien qu’on ne peut pas faire autrement que de le faire savoir« .
Je trouve que c’est très bien résumé. Il devient presque impossible de déjeuner sans réserver tant leur établissement est connu et reconnu. Alors on a envie de partager cette bonne adresse avec tout le monde, tout en se la gardant pour soi, pour être sur de trouver une table quand bon nous semble.

andouillette_dansmonviseur.jpg
Andouillette Bobosse tirée à la ficelle sauce moutarde à l’ancienne

Alors, qu’est ce qu’on mange ? 

Ici, la carte vous l’avez sous votre assiette, puisqu’elle sert de set de table. Peu de plats à la carte, mais tout est fait maison. Et les produits utilisés sont d’une qualité rare.
La qualité n’en fait cependant pas oublier la quantité dans l’assiette. Doris vous le confirme d’ailleurs, les assiettes servent de plats uniques (c’est aussi pour cette raison que vous ne trouverez pas de menu, hormis le menu du jour le midi à 12€).
Vous trouverez pèle-mêle de la souris d’agneau, des ravioles safranées, du filet d’Angus, de l’andouillette, des salades gourmandes, des farandoles de poisson, du magret de canard.. bref, il y’en a pour toutes les papilles !

 

raviolessafranees_dansmonviseur
Ravioles safranées, à la nage de couteaux
boudinravioles_dansmonviseur.jpg
Cassolettes de boudin et ravioles label rouge

J’ai eu l’occasion d’y aller plusieurs fois, et même si la carte change plusieurs fois dans l’année, vous ne serez jamais déçus (il y’a aussi des intemporels dans leur carte, comme ce fameux Tartare de Bœuf préparé au couteau que j’affectionne tant).

resto_stfortunat

 

Régulièrement, la maison vous offre une petite mise en bouche histoire de vous mettre en appétit. Et lors de mes dernières visites, j’ai eu droit à une terrine de foie gras maison, ou encore un velouté de morilles à la crème et à l’huile de truffe accompagnée de sa mini baguette de pain croustillante sortant tout juste du four (mais comment vous dire, c’était terrible !) .. Ah c’est sur, on est bien loin de la coupelle de cacahuètes trop salées qu’on trouve bien souvent !

 

 

Et après ça, c’est l’explosion des goûts, et le ravissement des papilles.
La carte des vins n’est pas en reste, et vous pouvez choisir votre vin grâce à une tablette numérique présente sur chaque table (sur cette tablette vous trouverez tous les vins présents à la carte, leur domaine et leur AOC ainsi qu’une préconisation d’accord mets et vins). Pour moi la geek assumée, c’est un peu comme si j’étais à Disneyland !

Passons aux desserts … bon je dois bien vous l’avouer je n’ai pas de photo à vous présenter, vous l’aurez compris je pense je n’ai jamais eu le temps de les prendre en photo avant de les manger … #gourmande
Mais comme pour le salé, tout est fait maison, et ma recommandation se porte sur le café gourmand (qui porte tellement bien son nom la bas, puisque ce ne sont pas moins de 5 à 6 mini desserts qui accompagnent généreusement la tasse de café !).

 

Alors si on résume .. 


-Une salle moderne, bien décorée, cosy, et douillette,
-Des produits frais et cuisinés à la minute selon notre commande,
-Le sourire et l’amabilité de l’équipe,
-les prix en accord avec la qualité de l’assiette (entre 20€ et 35€ les plats à la carte),
N’oubliez pas de réserver, c’est un vrai conseil !


Restaurant le Touristique,
07360 Saint-Fortunat-sur-Eyrieux
Tel. 04 75 65 23 61
restaurantletouristique@sfr.fr
https://www.facebook.com/louis.letouristique

2016-12-06_1425

Mon premier article sur ce blog !

Bonjour et bienvenue sur mon blog personnel de passionnée de photo. Je vous invite à entrer dans mon monde et je vais vous faire partager mes souvenirs en images de belles balades et de lieux sympas à découvrir.

Mon fidèle compagnon baroudeur est un Canon EOS 700. Je partage tout avec lui ! Et puis bien sur, j’aime aussi travailler sur mon smartphone et ses objectifs (Pixter et Oopix). Je suis une passionnée d’Instagram (Voilà, c’est dit !), et je vous invite d’ailleurs à me rejoindre sur ma galerie.

J’ai 38 ans, je suis originaire de Drôme-Ardèche (oui, je vous vois venir, c’est pas très commun en effet. Je cultive un attrait pour ces 2 départements, qui m’ont vu naître, résider, et travailler depuis toujours). Je les aime malgré leurs disparités et leurs différences, mais aussi à cause de leur singularité et leurs ressemblances.

Je vous invite donc « Dans mon viseur » à partager mes expériences, mes bons plans et mes coups de cœur. Ils n’engagent que moi 😉 Je suis une pupille curieuse, j’aime trouver des angles nouveaux aux choses sur lesquelles on porte notre regard régulièrement.

Ça me vient de loin, c’est inné. J’ai grandie avec un papa photographe, donc [comme dirai l’autre], je suis tombée dedans quand j’étais toute petite ! Et je crois que ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Alors, n’hésitez pas à vous arrêter quelques instants dans mon univers, poussez la porte, installez vous, mettez vous à l’aise, et vous aussi .. prenez votre temps.

Karen

12715557_561198850723906_6241634178722870226_n