Du bleu, du bleu.. sur la perle des Alpes

Et si pour une fois, je vous proposais une jolie balade en dehors de ma Drôme-Ardèche ? Mais pas trop loin rassurez-vous … on reste en Rhône Alpes, à 2h de voiture de Valence, direction la Haute-Savoie, Annecy, son cadre enchanteur et unique.
Parce que oui, on a enfin eu UN samedi de beau temps depuis quelques longues semaines, une occasion inespérée de pouvoir profiter d’une escapade ensoleillée.
Je vous emmène prendre un grand bol d’air sur les bords du lac d’Annecy. En route !

annecy22

 

La Venise des Alpes

Avec ses canaux qui serpentent dans la vieille ville, Annecy est communément renommée la petite Venise des Alpes. Le Thiou baigne les ruelles de la vieille ville. J’ai déjà eu l’occasion de parcourir cette vieille ville de nombreuses fois par le passé, et malgré tout le charme qu’elle présente, je choisis cette fois de profiter du beau temps et de prendre la direction du lac.
Par ce weekend prolongé du 1er mai, la vieille ville est surpeuplée, les bords de lac aussi. Je ne suis pas la seule à souffrir du manque de soleil et de chaleur de ce début de printemps visiblement.

annecy14

annecy24

 

Sur les bords du lac

Allez hop ! Sortez les lunettes de soleil et la crème solaire, on s’offre un moment de flânerie en bord de lac.
Lors d’une de mes dernières balades, j’avais cru comprendre qu’à l’origine, il y’avait effectivement 2 lacs (le grand et … le petit !). Apparemment les locaux en parlent d’ailleurs toujours en ces termes là. Il y’aurait le grand lac, qui est la partie la plus touristique aujourd’hui, la plus facilement accessible depuis le centre ville d’Annecy et la plus animée. Et puis le petit lac, plus sauvage, moins fréquenté, plus caché, sans aucun doute plus plébiscité des locaux.

annecy23

annecy15

annecy16

Annecy2

Annecy1

Petits bateaux sur l’eau

Une partie du « grand » lac accueille aujourd’hui des anneaux d’amarrage (et à mon avis, la liste d’attendre doit être trèèèès longue pour en obtenir un) pour les plaisanciers. Il y’a ici de jolies bateaux, des barques traditionnelles et un beau mélange de couleurs de coques.

annecy11

annecy8

annecy7

annecy6

annecy5

annecy10

De l’eau et de la neige

Mais ce qui fait toute la magie du lieu, c’est bien le mariage de l’eau et de la neige, du lac et de la montagne, de la chaleur ambiante et de la fraîcheur des sommets environnants. Parce que oui, à Annecy, on peut voir de la neige sur les sommets tout proches. Bon et puis vu la météo actuelle, j’avais encore plus de chance d’en voir.
On peut admirer le massif des Bauges et plus particulièrement le fameux Semnoz, ou encore les Bornes.
Et comment dire, il est bien difficile de se lasser de la vue !!

annecy9

annecy4

Fin de journée autour du lac

Et lorsque la lumière du soir tombe lentement sur le lac, les couleurs se font plus douces. Le paysage est encore plus beau, les contrastes plus saisissants.. et il y’a moins de monde.
Après une petite partie de foot sur les pelouses publiques avec mon fils et son papa, il est temps de finir les flâneries Anneciennes.

annecy22

annecy21

annecy20

annecy19

annecy18

annecy13


 

Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

Ciel ! Quelles couleurs !

Cette fois, c’est la bonne !
Après mes 2 derniers articles un peu imprévus, de dernière minute, je peux maintenant reprendre le cours normal de ce que j’avais prévu de vous partager. Et cette fois, on va en voir de toutes les couleurs ! Comment ça ? Pas d’inquiétude..
Pour ceux d’entre vous qui me suivent sur Instagram, vous avez surement eu l’opportunité de constater que je publie régulièrement des photos de ciel au soleil levant ou couchant. Ce qu’on appelle communément dans le milieu la « Red hour » (Oh yeahhh)

 

 2017-02-19_1402.png

La Red hour ?

Mais non je me la pète pas ! Si vous faites un peu de photo vous savez comme moi qu’il y’a des moments clés dans la journée pour avoir une super lumière. Et parmi ces horaires à privilégier il y’a la fameuse Red Hour. Il s’agit de la courte période suivant le lever du soleil ou précédant le coucher de soleil, qui voit le ciel se remplir de rouges et oranges flamboyants. un régal pour les yeux et les photographes !

C’est un vrai terrain de jeu, pour peu que l’on se trouve au bon endroit au bon moment !

2017-02-19_1403

2017-02-19_1409

Festival de couleurs 

Chaque saison nous offre des palettes de couleurs flamboyantes matin et soir. Des occasions d’immortaliser ces moments en photo, j’en ai plein. Le matin en ouvrant les volets et avant de partir au boulot ou encore sur le chemin du boulot (si si, il m’arrive de me poser en warning sur le bord de la route … mais noooon je ne prend pas de photo en conduisant rôôô). Et puis le soir en rentrant du boulot, en rentrant de balade, en début de soirée… bref toutes les occasions sont bonnes !

2017-02-19_1401.png

 

2017-02-19_1404

2017-02-19_1404_001

2017-02-19_1406

 

J’adore jouer avec les dégradés de couleurs, les nuages, les textures de ciel, les ombres, les lumières et les réglages de mon appareil photo. Je ne m’en lasse pas. Chaque jour le spectacle est différent.

2017-02-19_1412

2017-02-19_1412_001

2017-02-19_1413

2017-02-19_1413_001

2017-02-19_1421

2017-02-19_1422

2017-02-19_1423

A l’occasion je vous parlerai aussi de la Blue hour, un autre moment clé de la journée pour faire de très belles photos de ciels (oui je sais on dit cieux…. mais je n’aime toujours pas ce mot !).
Je suis sure que la prochaine fois que vous tomberez sur un ciel rouge flamboyant vous aurez une petite pensée pour moi.

2017-04-09_1452

2017-04-09_1543

 



Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

 

Destination Montoison

Rappelez vous … dans mon dernier article, je vous faisais part d’un changement professionnel me conduisant à quitter les contreforts Ardéchois pour une destination Drômoise toute proche, en Val de Drome. Me voici arrivée à Montoison depuis le 1er mars dernier.
J’y suis passée des centaines de fois  depuis ma plus tendre enfance dans ce village. Mais je ne faisais qu’y passer à vrai dire. Je ne me souviens pas m’y être arrêtée. C’est maintenant mon nouveau port d’attache professionnel ! C’est là que je vais passer le plus clair de mes journées et de mes semaines, alors, cela valait bien une petite balade photo découverte.
Destination Montoison …

IMG_7042

 

L’intrigante Tour 

Depuis mon installation dans mes nouveaux locaux, j’aperçois depuis le premier jour, une jolie tour au sommet du village. Tour qui me semble directement être la digne descendante d’un ancien château et peut être même d’une mystérieuse légende médiévale (Oui oui, j’ai envie de me dire qu’il y’a la dessous une histoire de chevaliers et de princesse !! Ne me cassez pas mon imaginaire ..).

Alors aux premiers beaux jours, je décide de profiter de ma pause déjeuner et de m’armer de mon fidèle compagnon pour aller explorer tout ça, suivre la trace, et tenter de retrouver la fameuse tour que je vois de mon bureau.

Vous allez rire … j’ai suivi la piste, j’ai bien finie par trouver la tour au sommet du village… mais elle était située sur un terrain privé, donc… fin de l’histoire, je suis repartie bredouille (et sans aucune photo en plus, si ce n’est celle ci trouvée sur le net, prouvant bien que la tour est un vestige de l’ancien château des Clermont-Tonerre).

images

 

Le blason, les armes, et les remparts

Ne pas se décourager ! Je poursuis mon exploration des lieux, et me laisse entraîner vers les anciens remparts de la cité (sans doute ceux qui protégeaient l’ancien château .. donc !). Je tombe alors nez à nez avec le blason du village et les armoiries bien représentatives de Montoison, à savoir les armoiries de la famille des  Clemont-Montoison (ceux là mêmes qui résidaient dans l’ancien château), surmontées de ladite Tour.

IMG_7053.JPG

 

Une fois ces armoiries passées, je me retrouve devant la très belle porte fortifiée. Je suppose que c’était l’entrée de vieux bourg médiéval. En tout cas elle est en parfait état, et la lumière au moment de mon arrivée est juste magnifique.

 

IMG_7051

IMG_7054

Et comme souvent dans ce genre de lieu, j’ai de la chance, un joli petit chat noir pose pour la photo (les chats et les vieilles pierres c’est assurément la combinaison gagnante).

Je poursuis ma balade en suivant les anciens remparts et en découvrant les maisons qu’ils renferment.

IMG_7056

IMG_7064

IMG_7084

IMG_7091

Encore des portes ! 

Au passage, mes yeux se portent encore sur de jolies portes, aux datations très anciennes (1674). Et oui, les anciennes portes m’attirent, vous le savez bien (Mais si ! Vous pouvez relire mon article sur le sujet si ce n’est déjà fait)

 

IMG_7062.JPG

IMG_7063

IMG_7073

 

Il est presque l’heure de retourner au boulot, donc encore quelques photos avant de quitter le vieux bourg et de repasser la porte fortifiée.

Je lézarde encore un peu au soleil de midi du mois de mars, et profite de ce printemps précoce, de ces belles ruelles encore quelques minutes. Je me dis que j’ai bien fais de m’arrêter un peu et de prendre le temps de visiter le village. A l’occasion faites en de même…
Avant de rentrer au bureau, un dernier petit détour par la jolie église et son parc …

 

IMG_7066

 

IMG_7092

IMG_7098

IMG_7099

 

IMG_7100

IMG_7101

IMG_7044


 

Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !
logo_dansmonviseurjpg

Poussez la porte …

Quand j’ai réfléchi à ce nouvel article il y’a déjà quelques semaines, je me suis demandé quel lieu ou quel thème je pourrai vous partager. Ça m’a pas mal trotté dans la tête à vrai dire. Et puis, plusieurs d’entre vous qui me suivent depuis le début et échangent avec moi régulièrement via ce blog, m’ont plusieurs fois fait des demandes ou des suggestions.

Alors voilà, aujourd’hui pour ce nouvel article j’ai choisi de suivre la très chouette suggestion de Fabrice et Thierry, suite à ma publication d’une photo de porte sur ma galerie Instagram ! Je vais donc vous partager mon amour inconditionnel pour les portes ! Vous venez ? Poussons la porte …

img_5043

Pourquoi les portes ? 

Alors ça, c’est une très bonne question ! Je ne saurai dire d’ailleurs…. Cela remonte à longtemps. Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été fascinée par les portes lorsque je suis en balade. Elles attirent mon œil.
Leurs ferronneries, leurs inscriptions, leurs datations, leurs poignées, leurs encadrements, leurs décorations.. c’est un tout en fait.

Et je me plais à imaginer qu’elles ont vues et vécues des tas de choses, parfois mystérieuses, souvent historiques… peut être rien, mais en tout cas, elles ont toujours quelque chose à me raconter.

J’ai toujours l’impression qu’en poussant une porte ce sera le moyen de découvrir un ailleurs insoupçonné, une surprise.

2017-02-05_2113

img_5017

IMG_5234.JPG

IMG_5292.JPG

 

De bois et de pierres 

Il est bien évident que je suis plus attirée par les vieilles portes, aux clous un peu rouillés, aux poignées biscornues, au bois vieilli et décoloré.. bref celles qui ont du vécu ! Celles qui, au détour d’une rue, nous surprennent par leur authenticité dans un joli village en pierres.

Là où la plupart de mes compagnons de balade rapportent des photos de paysages ou d’ambiance, je ramène pour ma part quelques vues de vieilles portes (auxquelles bien souvent pas grand monde n’a porté attention ..).

 

2017-01-30_1451.png

2017-01-30_1452.png

2017-01-30_1453.png

2017-01-30_1454.png

2017-01-30_1454_001.png

 

Et plus elles sont marquées par le temps, plus je leur trouve du charme à ces vieilles portes. L’usure du temps, l’empreinte de leur histoire surement !

Mais le plus compliqué est d’arriver à rendre cette impression visuelle sur des photos.
Quel cadrage ou quelle lumière ? Cela fait beaucoup de questions, mais voilà, j’ai choisi de vous présenter quelques unes de mes préférées. Pas forcément les plus belles photos techniquement parlant, mais celles qui sur le moment, m’ont interpellé et pour lesquelles j’ai passé du temps à trouver le meilleur angle et le réglage qui me convient le mieux.

Peut être qu’un jour, lors d’une balade en commun vous me surprendrez en flagrant délit de shooting de porte 😉

 

2017-01-30_1450

img_5295

 

lacdevesset

lamastre

meyras

tournon

img_5301

Alors, vous aussi, poussez la porte ! Laissez vous surprendre.



Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

Mon initiation au Lightpainting

Pour ce nouvel article je ne vous emmène pas en balade ! Non pas là … j’ai choisi une approche un peu différente cette fois, mais toujours liée à ma passion pour la photo.
Aujourd’hui, je vous emmène avec moi (re)découvrir une activité différente puisqu’il s’agit du lightpainting. Autrement dit… peindre avec la lumière ! Tout un programme hein !
Rassurez vous, loin de moi l’idée de vous faire un cours technique de photo, d’une je n’en suis pas capable, et de deux ce n’est pas l’objectif de ce blog.
Je vais plutôt vous raconter mon expérience du Lightpainting.

IMG_5965.JPG

 

Techniquement, c’est quoi le lightpainting ?

Quand on possède un appareil photo numérique de type reflex, où l’on peut (et où l’on sait surtout ...) se servir du mode manuel, on peut réaliser des choses surprenantes. J’ai donc franchi le pas … je suis sortie du mode automatique .. et j’ai survécu ! (Merci Martial)
Plus sérieusement, sans être une experte, en étant bien initiée à cette technique, on peut facilement arriver à de bons résultats.

 

img_5461

 

Alors plus concrètement, le lightpainting c’est ça  ⬆⬆ (Oui je sais, je me suis pas foulée hein !).
Bon OK, je pourrai donc dire que c’est une technique photo qui s’appuie sur l’utilisation de sources lumineuses (comme une lampe de poche par exemple) pour dessiner des formes pendant la prise de vue.

Pour arriver à cela il faut donc pouvoir régler l’exposition de son appareil photo, et réaliser sa séance dans un environnement sombre. Jusque là, rien de bien compliqué vous voyez.

Le principe est simple : je vais utiliser un temps de pose long, c’est à dire que mon capteur d’appareil photo va rester ouvert pendant longtemps. Et pendant tout ce temps où il est ouvert, le moindre mouvement lumineux que je vais dessiner en face de lui va s’enregistrer sur la photo.

Oui mais vous allez me dire … s’il faut être derrière l’appareil pour régler, et devant pour dessiner, pas facile de le faire seul. Et c’est vrai ! Il est plus pratique d’être 2. Mais il est quand même possible de le faire seul (et il faut courir vite).

 

IMG_5443.JPG

De quoi j’ai besoin ? le matériel

Avant de partir, je passe en revue ce dont je vais avoir besoin pour réaliser ma séance. Et je vous conseille donc le matériel suivant :

  • un appareil photo numérique, à régler en mode manuel (1)
  • un objectif grand angle (c’est mieux … pour être sur que mon dessin rentre bien dans le cadre de ma photo.. et du coup j’ai plus de place pour dessiner)
  • Un pied photographique, type trépied. C’est indispensable pour avoir une photo nette. Si je suis seule c’est d’autant plus important.. (2)
  • Une ou plusieurs sources de lumières. Cela fait des rendus visuels différents, avec des couleurs variées. (lasers, lampe de poche, torche de son téléphone, bougies pétillantes, led panel, sabre laser si vous êtes un Jedi…  etc.) (4)
  • Une télécommande sans fil (OK c’est pas obligatoire, mais c’est quand même super pratique avouons le !) pour contrôler à distance le début et la fin de la prise de vue. (3)

Et question dress-code, évidemment il vous faut éviter les vêtements blanc ce jour là, car ils capteront aussi la lumière et laisseront des traces de votre présence sur l’image.
Cette fois je crois qu’on a fait le tour !

vda_4104-copy

Et après ? A quoi faut il penser ? 

A l’endroit le plus approprié … aux dessins que vous souhaitez faire, aux personnes avec qui vous pourrez partager ce moment ludique .. bref ! Oui parce que, les dessins, autant vous le préciser tout de suite, il vous faudra les réaliser à l’envers (Bah oui pour qu’ils soient à l’endroit sur la photo …!). Perso, j’ai un peu galéré à ce sujet au début (sans doute mon mode ascendant blonde qui m’a perturbé). Comme ça, ça parait simple, mais essayez donc.

Pensez aussi à délimiter votre aire de jeu. Parce que oui le lightpainting se déroule dans un endroit sombre, alors autant poser les limites spatiales à ne pas dépasser quand vous dessinerez, de manière à ne pas sortir du cadre de la photo (ce serait bête d’avoir gesticulé avec votre lampe pour rien finalement ◀ Ça c’est du partage d’expérience).

img_5972
Quand on gère mal son déplacement dans l’espace, bah ça donne ça…. dommage !

 

Dernier conseil, choisissez bien le lieu mais aussi les personnes avec qui vous souhaitez partager ce moment, parce qu’en général ça se termine par de grands fou rires à se regarder gesticuler avec une lampe 😉

IMG_5460.JPG
Le cadre.. c’est important

 

Côté réglages !

Et oui, il fallait bien y venir… je vais faire simple et concis, promis.
Dans l’ordre, une fois que vous avez installé votre pied et votre appareil, délimité votre aire de jeux, voilà à quoi il faut penser :

  • Passer en mode manuel
  • Fermer le diaphragme pour récuperer un maximum de netteté (Environ f/16)
  • Régler la sensibilité sur 100-200 ISO (attention, la nuit on a tendance à la régler plutôt sur 1600). La laisser sur 100-200 permet d’éviter ce qu’on appelle le Bruit (l’effet pixelisé- grainé de la photo).
  • Baisser la vitesse au maximum (Environ 30 sec).

En fonction de l’heure et de la lumière qui baisse il vous faudra surement ajuster ces réglages. Et voilà, y’a plus qu’à faire quelques essais, régler, caler ..et dessiner !

img_5457

img_5462

img_5464

Amusez vous ! 

Une fois que vous avez trouvé les bons réglages amusez vous à créer, danser avec la lumière, jouer avec les couleurs, les matières, les épaisseurs, les sources de lumière.. vous verrez, les résultats sont parfois saisissants !
En tout cas, moi j’ai passé d’excellents moments.

img_5969

img_5970

img_5973

Alain-Light-painting-009-2312.jpg

img_5979

img_5993

Petite dédicace à tous ceux qui ont bien voulu « gesticuler » avec moi et qui ont rendu ces photos possibles (Magali, Laurie, Stéphanie, Anne-Sophie, Martial, Marina, Nicolas, Nadine, Christophe)

Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

 

 

Mon année 2016 en 9 photos !

Chaque fin d’année c’est l’occasion pour les blogueurs de regarder un peu en arrière, et de faire leur rétrospective de l’année écoulée. Pour ma part, cela risque d’être un peu compliqué vous l’aurez compris étant donnée que ce blog a vu le jour il y’a seulement quelques semaines. C’est encore un bébé .. Vous n’aurez donc pas droit au Top 5 des meilleurs articles de l’année, ou au top des meilleurs commentaires de l’année ou encore…. bref vous avez compris l’idée générale.

 

Et puis finalement mon blog j’ai quand même choisi d’en faire un outil dédié à ma passion pour la photo. Alors après réflexion, ma rétro est peut être toute trouvée . J’ai décidé de vous partager mes 9 photos préférées de l’année et de vous en dire un peu plus sur leurs coulisses. Parce qu’en les choisissant et en préparant cet article, j’ai tout un tas de souvenirs qui me reviennent quand je repense à ces photos. Et c’est aussi ça que j’aime. Regarder une photo, c’est raconter une histoire. Alors, voici l’histoire de mon année 2016.

Numéro 9 , tadammmmm (roulement de tambour)!

9
La Plagne, Août 2016.

Mon numéro 9, c’est cette photo prise à la Plagne cet été lors de mes vacances à la montagne. J’aime les couleurs, l’ambiance air pur et nature. Côté coulisses, j’ai pris cette photo lors d’une des 1ers rando de mon fils de 3 ans. C’est étonnant d’ailleurs de voir leur capacité à ces petits, 2h de marche sans aucun problème à la découverte des fleurs de la montagne et des animaux de la montagne (euh non, on n’a pas vu de Dahu, je parlais des marmottes en fait !). Des marmottes on en a vu .. plein ! Mais un peu trop loin pour les prendre en photo.
Ici, nous sommes sur le sentier entre Plagne Soleil et Belle Plagne, pour une balade simple à faire en famille.

Numéro 8 !

8.png
Le port de Charmes sur Rhône, Novembre 2016

Ce matin là en partant au boulot, le brouillard givrant avait tout recouvert, y compris le pare-brise de ma voiture que j’ai du gratter à 8h du matin avant de pouvoir prendre la route (le genre de truc qui t’agace de bon matin quand tu sors de la couette).

Tout au long de la route qui me mène au bureau, je roule à 30km/heure en plein brouillard, chauffage à fond, gants vissés aux mains, en maudissant la météo (oui, oui, je ne suis pas du matin, désolée).
En traversant le village de Charmes Sur Rhône en vallée du Rhône, j’aperçois une lumière jaune et un joli disque tout rond qui se détache de la brume. En suivant cette lumière, je me retrouve au petit port à la sortie du village où comme par enchantement le brouillard a totalement disparu. Encore quelques brumes locales au fond de la photo, mais surtout une lumière splendide dans un froid polaire.

 

Numéro 7

7.png
Le lac vert, la Plagne, Août 2016

Retour dans les Alpes, à la Plagne, avec cette balade au Lac vert, petit bijou niché en contrebas de la station. La balade est courte mais très belle.. et la vue une fois sur place est extraordinaire, le Mont Blanc veille sur nous !
Il est facile de faire le tour du lac qui n’est pas très grand, de se poser dans l’herbe au soleil et de profiter de la fraîcheur de l’eau (et de sa couleur transparente !). En été on peux y faire du canoé, et même des barbecues sur place (y’a juste à transporter ses saucisses, car la grille est déjà sur place). En arrivant au bord du lac, mon fiston m’a lâché un superbe « l’est trop belle la grande piscine maman » (tu m’étonnes ….). Tout ça s’est terminé en concours de lancer de cailloux dans le lac. Les vacances quoi !

Numéro 6 

6.png
Le lac des Blanchets, La Plagne, août 2016

Non non je n’ai aucune action sur la station de la Plagne, mais il faut avouer que les paysages de montagne sont quand même un super terrain de jeux pour les amateurs de photo ! Que dire de celle là… si ce n’est que c’est mon chéri qui l’a faite ! (il est bon hein). J’ai juste un peu œuvré à la post-production comme on dit dans le milieu 😉
J’aime la sérénité qui s’en dégage, le calme, la quiétude. Les lacs de montagne y’à pas à dire, je pourrai y faire des clichés pendant des heures avec les reflets ou la composition des paysages.

Numéro 5 

5.png
Beauchastel, Novembre 2016

Beauchastel, j’y passe chaque matin pour me rendre au bureau en Vallée de l’Eyrieux en Ardèche. Mais ce jour là, le givre recouvrait les paysages et le soleil semblait hésiter à vouloir se lever. Coup de chance à la sortie du village je le vois pointer le bout de ses rayons… hop, manœuvre pour se garer, frein à main, excitation de la future photo à faire (ne te précipites pas Karen surtout !!), je dégaine l’appareil photo (bah oui c’est la base, il faut TOUJOURS l’avoir avec soi).
A moitié couchée dans les feuillages gelés, je dois pourtant quitter mes gants pour faire les réglages (grrrr !). C’est bon je tiens mon cadrage !

Numéro 4 

4.png
Toulaud, Mai 2016

Bon, les coquelicots, je ne vous en ai encore pas parlé, mais c’est une de mes marottes quand vient la saison ! (comme les hortensias ou les tournesols). Il faut que j’en trouve.
Ce jour de mai pendant ma pause de midi, je prends ma voiture en direction de Toulaud. Je sais que sur la route, je trouverai de quoi me « nourrir ». Et je tombe au plus grand des hasards sur ce champ … Je n’en demandais pas tant en fait ! La légère brise faisait onduler les fleurs et créait de belles nuances de rouges. Un régal pour les yeux et l’appareil photo ! (pour trouver ce champ, faites la route entre Charmes sur Rhône et Toulaud et ouvrez les yeux)

Numéro 3 , Ça y est c’est le podium !

3.png
Les Ollières sur Eyrieux, Aout 2016

Celle là, a été prise aux Ollières sur Eyrieux lors d’un regroupement d’Instagramer que j’ai organisé dans le cadre mon boulot début août. La thématique de cette sortie photo était centrée autour des lumières du soir. Alors évidemment, les couleurs sont justes géniales. De cette photo et de cette soirée je  ne garde que de bons souvenirs, avec des gens au top qui m’ont accompagné dans mes délires photographiques ! A refaire !

Numéro 2 !!

2.png
Bords du Rhône, Septembre 2016

Alors celle là, c’est l’exemple type de la photo que tu ne penses jamais pouvoir faire. Il faut arriver à être au bon moment au bon endroit. Cette fin de journée, je rentre du boulot, je vois le soleil fondre sur le Rhône que je longe. Les couleurs changent vite, et je commence à me dire, que la lumière est sympa pour tenter quelque chose. Le problème c’est que je ne peux pas m’arrêter (c’est souvent mon problème ça d’ailleurs..). Le soleil continue de baisser, au moment où je trouve enfin un bout de parking ! Vite… ! Je me dis que le cadrage n’est sans doute pas le meilleur, mais la lumière fait le reste.

Numéro 1 !! (Re roulements de tambour)

1.png

Ma préférée, sans doute la plus improbable. En déplacement pour le boulot en passant par Alboussière, mais en retard, je sors du brouillard épais et humide pour me retrouver face à ce  beau paysage. Tant pis je m’arrête ! Je baisse la vitre de la voiture et clac (et oui, comme quoi parfois pour réussir de belles choses, il n’y a pas besoin de trop d’organisation).
Je reste à regarder le paysage encore 5 min et vois la brume se dissiper rapidement. J’ai conscience d’avoir été au bon endroit au bon moment encore une fois.

Il y’aurait tant d’autres photos que je pourrai partager mes j’ai choisi ces 9 là, qui sont également celles les plus likées sur mon compte Instagram. (Quoi ?? vous ne me suivez toujours pas ? C’est par ici ▶ Instagram Dans Mon Viseur)


 

Mais pour la peine j’en mets une BONUS (parce que j’aime les couleurs de l’automne), pour ceux qui ont eu le courage d’aller au bout de cet article .. merci !
Et je termine en vous souhaitant une très belle année 2017.

11.png

Et puis, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager !

logo_dansmonviseurjpg

Etape #gourmande au Touristique

Aujourd’hui je vous propose de me suivre dans une étape gourmande en plein cœur de l’Ardèche (non mais ça va c’est pas un trou perdu non plus, je vous vois venir). Car oui, si vous avez pris la peine de lire un peu ma bio sur ce blog, en dehors de la photo, j’aime aussi bien manger. Et finalement comme les deux ne sont pas incompatibles, et bien, quand je découvre une bonne table, je fais des photos … on ne se refait pas !

 

Une petite pépite inattendue

Au premier abord, je n’aurai jamais pensé trouver un tel établissement dans ce tout petit village Ardéchois qu’est Saint-Fortunat-sur-Eyrieux. Bourg de passage, où la vie de village s’est organisée le long de la départementale 120, on ne peut pas dire qu’on se sente transporté de joie en arrivant là (si si il faut être honnête et se dire les choses).

Et pourtant … une halte s’impose au restaurant le Touristique . Parfois j’ai tendance à penser que l’établissement porte mal son nom qui peut paraître péjoratif.
Ne vous fiez pas à son emplacement, poussez la porte, Doris vous accueillera avec son grand sourire et sa gentillesse légendaire ici.
Si on prend 5 minutes pour lire les avis de leurs clients sur leur fiche TripAdvisor vous verrez ceci « D’habitude, les bons restos c’est comme les coins à champignons, on ne les indiquent pas aux autres pour ne pas se les faire piquer. Mais Doris, Sylvain et leur équipe bossent tellement bien qu’on ne peut pas faire autrement que de le faire savoir« .
Je trouve que c’est très bien résumé. Il devient presque impossible de déjeuner sans réserver tant leur établissement est connu et reconnu. Alors on a envie de partager cette bonne adresse avec tout le monde, tout en se la gardant pour soi, pour être sur de trouver une table quand bon nous semble.

andouillette_dansmonviseur.jpg
Andouillette Bobosse tirée à la ficelle sauce moutarde à l’ancienne

Alors, qu’est ce qu’on mange ? 

Ici, la carte vous l’avez sous votre assiette, puisqu’elle sert de set de table. Peu de plats à la carte, mais tout est fait maison. Et les produits utilisés sont d’une qualité rare.
La qualité n’en fait cependant pas oublier la quantité dans l’assiette. Doris vous le confirme d’ailleurs, les assiettes servent de plats uniques (c’est aussi pour cette raison que vous ne trouverez pas de menu, hormis le menu du jour le midi à 12€).
Vous trouverez pèle-mêle de la souris d’agneau, des ravioles safranées, du filet d’Angus, de l’andouillette, des salades gourmandes, des farandoles de poisson, du magret de canard.. bref, il y’en a pour toutes les papilles !

 

raviolessafranees_dansmonviseur
Ravioles safranées, à la nage de couteaux
boudinravioles_dansmonviseur.jpg
Cassolettes de boudin et ravioles label rouge

J’ai eu l’occasion d’y aller plusieurs fois, et même si la carte change plusieurs fois dans l’année, vous ne serez jamais déçus (il y’a aussi des intemporels dans leur carte, comme ce fameux Tartare de Bœuf préparé au couteau que j’affectionne tant).

resto_stfortunat

 

Régulièrement, la maison vous offre une petite mise en bouche histoire de vous mettre en appétit. Et lors de mes dernières visites, j’ai eu droit à une terrine de foie gras maison, ou encore un velouté de morilles à la crème et à l’huile de truffe accompagnée de sa mini baguette de pain croustillante sortant tout juste du four (mais comment vous dire, c’était terrible !) .. Ah c’est sur, on est bien loin de la coupelle de cacahuètes trop salées qu’on trouve bien souvent !

 

 

Et après ça, c’est l’explosion des goûts, et le ravissement des papilles.
La carte des vins n’est pas en reste, et vous pouvez choisir votre vin grâce à une tablette numérique présente sur chaque table (sur cette tablette vous trouverez tous les vins présents à la carte, leur domaine et leur AOC ainsi qu’une préconisation d’accord mets et vins). Pour moi la geek assumée, c’est un peu comme si j’étais à Disneyland !

Passons aux desserts … bon je dois bien vous l’avouer je n’ai pas de photo à vous présenter, vous l’aurez compris je pense je n’ai jamais eu le temps de les prendre en photo avant de les manger … #gourmande
Mais comme pour le salé, tout est fait maison, et ma recommandation se porte sur le café gourmand (qui porte tellement bien son nom la bas, puisque ce ne sont pas moins de 5 à 6 mini desserts qui accompagnent généreusement la tasse de café !).

 

Alors si on résume .. 


-Une salle moderne, bien décorée, cosy, et douillette,
-Des produits frais et cuisinés à la minute selon notre commande,
-Le sourire et l’amabilité de l’équipe,
-les prix en accord avec la qualité de l’assiette (entre 20€ et 35€ les plats à la carte),
N’oubliez pas de réserver, c’est un vrai conseil !


Restaurant le Touristique,
07360 Saint-Fortunat-sur-Eyrieux
Tel. 04 75 65 23 61
restaurantletouristique@sfr.fr
https://www.facebook.com/louis.letouristique

2016-12-06_1425

Dans les collines du Saint-Joseph

Chose promise … chose due ! 
Je vous avais promis dans mon dernier billet de vous raconter en images mon échappée belle dans les vignes du Saint-Joseph. Alors, nous y voilà ! (Quoi ? tu n’as pas lu ce fameux billet sur les vignes de Cornas, alors file en séance de rattrapage)
Après tout, nous ne sommes plus si loin de la saison des vendanges, c’est encore le moment de causer un peu de vin et de vignes.

 

Depuis le belvédère du Pic,

J’avais terminé mon périple par Saint-Romain-De-Lerps, alors si vous ne connaissez pas je vous conseille de vous rendre au Belvédère du Pic (prévoyez pull et bonnet, car la haut c’est plutôt venté). Il y’a vraiment un panorama de dingue sur la vallée du Rhône et les Alpes.

lepic_dansmonviseur

lepicchapelle_dansmonviseur

Poursuivons la route des vignes …

Il est temps pour moi de reprendre la route en direction de Chateaubourg. De ce côté ci du bourg, la route bascule vers le collines de l’Hermitage au loin, et les méandres du Rhône. Je dois bien l’admettre, j’ai beau être du coin et avoir toujours vécu ici, la vue est juste magnifique. #TotallyAmazing !

panorama_dansmonviseur

retro_dansmonviseur

Bon, j’ai effectué cette partie de mon périple au début de l’été et non à l’automne, mais au vu des couleurs, vous l’aviez compris aussi.

De ce côté la route serpente au milieu des vignes, mais ici c’est plutôt la partie sud du royaume du Saint-joseph (hey, vous la voyez venir la minute œnologique?) . Ici point de rosé, on est dans l’antre du rouge ou du blanc. Le vignoble du Saint-Joseph est installé sur d’étroites terrasses granitiques exposées sud.

Chez nous on dit d’ailleurs que « Pour que le vin soit bon, la vigne doit voir le fleuve ».

colline_dansmonviseur

pierre_dansmonviseur

Je pense que vous connaissez bien le Saint-Joseph rouge, qui est plutôt connu et apprécié un peu partout en France, mais si vous ne le connaissez pas (malheureux!! il va falloir sérieusement remédier à ça), voici ses caractéristiques : c’est un vin puissant aux notes d’épices et de poivre souvent relevés d’une pointe de violette.

Pour le blanc, l’assemblage de Marsanne et de Roussanne donne un vin floral aux légères notes de noisette, de bonne garde, qui accompagne tellement bien les poissons et les fruits de mer !
Voilà, ça c’est fait ! On continue ?

 

Pousser la porte d’une maison de vigne

Au cœur du vignoble, je découvre une maison de vigne ou cabane de vigne. A l’origine elle permettait au vigneron d’entreposer et ranger ses outils, ou de s’abriter un peu du soleil pendant les chaudes journées d’été. Il en reste peu de nos jours, car les conditions de travail des vignerons se sont améliorées et ne nécessitent plus obligatoirement ce type de bâtisse.
Moi je trouve que cela donne du charme au paysage et que cela rappelle le temps passé.

MaisonVigne_Dansmonviseur.jpg

cabanevigne_dansmonviseur.jpg

cafe_dansmonviseur.jpg

L’endroit est idéal pour faire un petite pause café, en terrasse, avec vue imprenable, et commencer à regarder les photos prises en fin de matinée.
C’est à ce même moment que deux Anglais en vadrouille dans les vignes me saluent, et que nous commençons à échanger. Interpellés par mon matériel photo, ils me pensent journaliste en plein reportage (mais quelle belle idée ça tiens !) et me demandent des infos.

Consciencieuse que je suis (je vous rappelle que je bosse dans le tourisme et que des renseignements à des gens de passage j’en donne toute l’année, donc bon… y’a écrit Office de tourisme sur mon front ou quoi?) je réponds à leurs questions. Ils me disent être totalement fascinés par les paysages de pente qu’ils découvrent, et comment l’homme a façonné ces collines plantées de vignes. Ils m’avouent n’avoir jamais visité jusque là que les champs de vigne du Bordelais, plats à perte de vue…(et ouais, quand on vous dit qu’il n’y a pas que le Bordelais dans la vie). Je leur conseille donc de poursuivre leur route en prenant la direction de Cornas , histoire qu’ils continuent d’en prendre plein les yeux. Nos routes se séparent, je poursuis la mienne.

 

Bientôt Chateaubourg ! 

Je descends progressivement vers la vallée du Rhône, encore quelques pauses photos avant d’arriver à Chateaubourg.

chateaubourg_dansmonviseur

rangs_dansmonviseur

vigne_dansmonviseur

vignesstjoseph_dansmonviseur

coccinelle_dansmonviseur

chateaubourgvillage_dansmonviseur

Alors bien sur, du Saint-Joseph, on peux aussi et surtout en trouver sur les coteaux de Tournon sur Rhône et Tain l’Hermitage, dont c’est le fief principal. Mais moi, j’aime beaucoup cette route, ces points de vue et sa tranquillité. A l’occasion, allez faire un tour sur la route des belvédère de l’hermitage, vous y dégoterez des points de vue de fou sur le vignoble de Saint-Joseph.

Ah oui, j’allais oublier : depuis Saint-Romain-de-lerps, il est aussi possible de descendre par la route dite des Royes pour rejoindre la vallée du Rhône. Elle est aussi superbe, mais attention, elle est plutôt très étroite (voilà vous êtes prévenus).

 

Si toi aussi tu as envie de découvrir cette balade !

2016-12-03_1626

Et puis, n’hésites pas à commenter cette balade et à la partager
logo_dansmonviseurjpg

Mon premier article sur ce blog !

Bonjour et bienvenue sur mon blog personnel de passionnée de photo. Je vous invite à entrer dans mon monde et je vais vous faire partager mes souvenirs en images de belles balades et de lieux sympas à découvrir.

Mon fidèle compagnon baroudeur est un Canon EOS 700. Je partage tout avec lui ! Et puis bien sur, j’aime aussi travailler sur mon smartphone et ses objectifs (Pixter et Oopix). Je suis une passionnée d’Instagram (Voilà, c’est dit !), et je vous invite d’ailleurs à me rejoindre sur ma galerie.

J’ai 38 ans, je suis originaire de Drôme-Ardèche (oui, je vous vois venir, c’est pas très commun en effet. Je cultive un attrait pour ces 2 départements, qui m’ont vu naître, résider, et travailler depuis toujours). Je les aime malgré leurs disparités et leurs différences, mais aussi à cause de leur singularité et leurs ressemblances.

Je vous invite donc « Dans mon viseur » à partager mes expériences, mes bons plans et mes coups de cœur. Ils n’engagent que moi 😉 Je suis une pupille curieuse, j’aime trouver des angles nouveaux aux choses sur lesquelles on porte notre regard régulièrement.

Ça me vient de loin, c’est inné. J’ai grandie avec un papa photographe, donc [comme dirai l’autre], je suis tombée dedans quand j’étais toute petite ! Et je crois que ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Alors, n’hésitez pas à vous arrêter quelques instants dans mon univers, poussez la porte, installez vous, mettez vous à l’aise, et vous aussi .. prenez votre temps.

Karen

12715557_561198850723906_6241634178722870226_n