A l’assaut de la dune du Pilat !

Plus de 15 ans que je n’y avais pas mis les pieds et que nos chemins ne s’étaient pas recroisés. En juillet dernier, j’ai eu la chance de pouvoir retourner admirer la majestueuse Dune du Pilat en bordure de bassin d’Arcachon. Un site vraiment unique !
Alors, réglons le problème tout de suite : Pilat ou Pyla ? Non mais parce que le sujet est grave ! (même les panneaux signalétiques en bord de route proposent les 2 orthographes, il y’a de quoi s’y perdre). Il semble bien que ce soit la dune du Pilat car ce serait un dérivé du gascon Pilot qui signifie amoncellement, monticule. Maintenant que nous sommes bien clairs sur le sujet, il est temps de partir à l’assaut de cette dune.

Des mensurations de rêve

Cette année, la destination de mes vacances de juillet était le Cap Ferret, que je ne connaissais toujours pas. Situé à l’opposé de la dune dont il est séparé par le Bassin d’Arcachon, on se rend vraiment compte de l’ampleur du phénomène. Vue d’en face et même de loin, elle parait si imposante ! Et elle l’est, puisqu’elle mesure pas moins de 106m de hauteur et 3km de long, ce qui en fait la plus haute d’Europe. Depuis la pointe du Cap Ferret, on reconnait facilement son immense silhouette.

Grimper les marches !

Entre océan et forêt, la dune préférée des Aquitains aux dimensions exceptionnelles revêt chaque printemps ses escaliers d’été pour faciliter la montée au sommet. Ces escaliers ont été changé ces dernières années et je trouve qu’ils s’intègrent beaucoup mieux au paysage et aux couleurs environnantes.

140 ! C’est le nombre de marches qu’il faudra monter pour accéder au plus beau panorama sur le Bassin d’Arcachon. En fait ca se fait relativement vite et bien (même pour les peu sportifs et asthmatiques comme moi). Et après l’effort, le réconfort. Arrivé au sommet de l’impressionnante dune de sable fin, l’époustouflante vue sur le bassin d’Arcachon, la forêt des Landes, le banc d’Arguin, le Cap Ferret a achever de me couper le souffle.

En prendre plein les mirettes

Une fois la haut, il n’y a plus qu’à ouvrir grands les yeux et profiter de ce monument naturel de 135 hectares formé par l’accumulation de sable venant du banc d’Arguin et de l’océan. Se balader sur la crète, descendre jusqu’à la plage, s’assoir sur le sable fin, contempler le ballet des parapentes, distinguer le Cap Ferret par delà le bassin, les options sont multiples une fois la haut.
Je crois que le mieux est encore de poser les fesses dans le sable et de profiter de la vue (de laquelle il est difficile de se lasser). Le sable blanc du Banc d’Arguin qui fait face à la dune, la couleur des pins de la foret Landaise ou le bleu du ciel sont de bons arguments pour rester planté là haut un bon moment. Le must est évidemment de grimper au coucher du soleil et d’admirer le spectacle. Mais ca, ce sera pour une autre fois !

La sublime forêt de pins

Même si nos yeux sont irrésistiblement attirés vers l’océan, cette dune est aussi un point de vue magique sur la forêt des Landes de Gascogne. Cette étendue verte à perte de vue, et puis l’odeur des pins en plein été ont quand même quelque chose d’assez intriguant. On se sent un peu petit face à tout ça !

Une dune en mouvement

Tous les ans, des experts mesurent les dimensions de la dune, elle est à ce jour la seule toujours en mouvement sur le littoral aquitain. De nombreuses tentatives furent entreprises pour la stabiliser mais toutes furent infructueuses. Sa progression semble inéluctable notamment à cause de la rareté de la végétation. Sans obstacle, elle avance sur la forêt d’un à cinq mètres par an. Au cours des 60 dernières années, la dune a bougé de près de 300 mètres. Bougeant plutôt vers l’intérieur, elle pousse lentement la forêt en arrière pour couvrir les maisons, les routes et même des parties du Mur de l’Atlantique.

Ne passez surtout pas dans le coin sans lui rendre une petite visite, c’est un coin sauvage au panorama exceptionnel, mais ça vous le savez déjà.
Et si vous êtes plus courageux que moi (ou plus sportifs), lancez vous le défi de la gravir à pied en dehors des marches ! Pour la descente, c’est beaucoup plus simple, il suffit de courir dans le sable.

Vous avez aimé cet article ? Dites le et partagez le.
Et n’hésitez pas à me partager vos expériences sur la Dune du Pilat ou autour du Bassin d’Arcachon ou du Cap Ferret.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s