Sur les traces des chevaliers à Désaignes

Quand j’ai annoncé à Chéri-Doudou que je l’emmenais au cœur de l’Ardèche pour quelques jours, découvrir le village médiéval de Désaignes, j’ai eu … comment dire … un accueil plutôt mitigé.
Quoi ? Le Centre Ardèche ? et pourquoi pas le fin fond de la Corrèze aussi ? Et puis t’as pas trouvé plus près de chez nous comme coin ? Je ne vois vraiment pas l’intérêt de partir en weekend à 1h de chez nous, franchement !

mr076-desaignes

Hop, en voiture !

Le séjour surprise semblait mal engagé, mais bon, nous voilà partis !
Sur place, un beau soleil nous a accueillis. Et puis c’était jour de marché à Désaignes ce matin-là. Ici au mois d’octobre, c’est la plaine saison des châtaignes. D’ailleurs, sur le marché nous avons fait la connaissance de David, castanéiculteur de métier mais surtout passionné ! En plus de nous appâter avec son grilloir à châtaignes et son odeur délicieusement sucrée il nous a partagé son amour du métier.
Rendez-vous est prit. Le lendemain, c’est décidé, on part visiter sa châtaigneraie.

mr146-sac-de-chataignes

mr132-grilloir-geant-de-desaignes

mr131-foire-a-la-chataigne-desaignes

Dans les vieilles pierres du village de caractère

Une fois nos papilles rassasiées Chéri-doudou m’emmène au cœur du village de caractère. Et du caractère, on en trouve à tous les coins de rue, entre les anciennes échoppes des métiers de l’époque médiévale, les ruelles pavées, et le château témoin de bien des combats de chevaliers, il a vite retrouvé son âme d’enfant.

J’aime le voir s’émerveiller et ses yeux scintiller !

mr157-desaignesmr158-desaignes-grande-rue

 

Toujours sur les conseils de David le castanéiculteur, qui connait le territoire comme sa poche, nous avons fini notre journée dans les vignes autour du village. Nous avons profité du soleil couchant, et de sa lumière si particulière. C’était si romantique.

mr087-desaignes

En rentrant chez nous, dans la voiture, Chéri-doudou m’a fait promettre qu’on y reviendrait, mais avec notre fiston. Parce que partir sur les traces des chevaliers de Désaignes lui plaira surement à lui aussi.

A son sourire, j’ai vu que finalement il aimait bien mes surprises.

mr176-la-porte-du-boug-de-lhomme-desaignes


Plus d’informations sur ma balade :
– Village de caractère de Désaignes
 – La châtaigne d’Ardèche (AOP)
– Les fêtes de la châtaigne en Ardèche

Si vous aussi vous avez aimé cet article ou cette balade, n’hésitez pas à le dire en commentaire.

logo_dansmonviseurjpg

 

Allez viens je t’emmène, en Vallée de l’Eyrieux.

Le weekend dernier, parce que la météo annonçait une belle journée ensoleillée, je décidais de profiter de cette occasion pour prendre mon fidèle compagnon de balade et de partir en vallée de l’Eyrieux. Un super prétexte pour immortaliser en images les belles couleurs de l’automne.

Armé de mon Appareil photo et de mon smartphone, direction la vallée de l’Eyrieux (à seulement 15 minutes en voiture de chez moi).

 

Calades et vieilles pierres

Ma première étape me conduit à Beauchastel, joli village médiéval accroché à flanc de colline. Ce village je le connais bien, je l’ai souvent parcouru, et j’y ai déjà fait pas mal de photos. Mais cette fois, je rencontre par hasard Gaspard en rentrant dans le village par la grande porte en pierre. Gaspard (oui, je décide que ce sera son nom), c’est un chat, noir (heureusement je ne suis pas superstitieuse), et je décide de voir où il va pouvoir me conduire.

img_5228
Gaspard, le chat !
img_5222
Gaspard à Beauchastel

img_5226

 

Il m’entraine à la découverte de ruelles inconnues, de maisons aux hortensias roses magnifiques, de petits ponts en pierre, de calades pavées, d’anciennes tours, d’escaliers cévenols et autres endroits où finalement je n’étais jamais passé. Et il devient mon modèle, il se prête assez bien au jeu des photos. Je crois qu’il est content que je lui suive et qu’il soit la vedette du jour. Il m’accompagnera finalement jusqu’aux ruines de l’ancien château, qui dominent fièrement la vallée de l’Eyrieux, et me propose une vue singulière sur les toits du village.

IMG_5235.JPG

img_5310

img_5293

img_5272

img_5253

Il est temps de repartir, le temps d’une gratouille à Gaspard (merci pour la visite !) et me revoilà repartie pour l’étape suivante.

 

Conjurer le sort au pont du malheur,

Je poursuis ma route jusqu’au pont du malheur (sur la commune de Saint-Sauveur-de-Montagut) dont je connais bien la légende. Elle dit que de nombreux amoureux éperdus déçus, sont venus se jeter de ce pont. Enfin, elle dit aussi, que tombant dans l’eau de la rivière, ils se sont finalement à peine blessés.

Moi je le trouve plutôt beau ce pont en pierre ! Il enjambe l’Eyrieux et me permet d’observer les très belles couleurs de l’automne venues recouvrir les châtaigniers. J’adore cette vue et ces couleurs. Et puis finalement il n’a rien de malheureux, bien au contraire, le point de vue est vraiment superbe. Après quelques photos, je décide de le traverser à pied et de me balader sur la Dolce Via. C’est une ancienne voie de chemin de fer, déferrée et reconvertie en voie douce, qui longe la vallée.

8fb60788-9b9d-4502-b0d8-b4c1bbf3f718_l

03-13

 

Le train qui sifflait dans la vallée,

A l’époque on entendait siffler le train dans cette vallée, train qui permettait de relier la ville aux bourgs ruraux. Aujourd’hui même si on n’entend plus ce train, on en devine encore bien l’histoire. Les anciennes gares, les ouvrages d’art… tout nous rappelle ce qu’il s’est passé ici. Je poursuis ma balade en pleine nature, au bord de l’eau, dans des paysages aux couleurs d’automne magnifiques.

 

adt07_dolcevia_vtt_automne_ardeche

dolcevia_automne

 

Encore quelques photos, les dernières, alors que la lumière de fin de journée se fait plus chaude et il est temps de rentrer.  Dans la voiture, je suis déjà impatiente de regarder les photos que j’ai ramenées de cette belle journée de balade.


 

Plus d’informations sur ma balade.
Si vous aussi vous avez envie de réaliser cette belle journée :

Vallée de l’Eyrieux

Saint-Sauveur-de-Montagut

Et si vous avez aimé, n’hésitez pas à me le dire ou à me laisser un commentaire !
logo_dansmonviseurjpg

Mon premier article sur ce blog !

Bonjour et bienvenue sur mon blog personnel de passionnée de photo. Je vous invite à entrer dans mon monde et je vais vous faire partager mes souvenirs en images de belles balades et de lieux sympas à découvrir.

Mon fidèle compagnon baroudeur est un Canon EOS 700. Je partage tout avec lui ! Et puis bien sur, j’aime aussi travailler sur mon smartphone et ses objectifs (Pixter et Oopix). Je suis une passionnée d’Instagram (Voilà, c’est dit !), et je vous invite d’ailleurs à me rejoindre sur ma galerie.

J’ai 38 ans, je suis originaire de Drôme-Ardèche (oui, je vous vois venir, c’est pas très commun en effet. Je cultive un attrait pour ces 2 départements, qui m’ont vu naître, résider, et travailler depuis toujours). Je les aime malgré leurs disparités et leurs différences, mais aussi à cause de leur singularité et leurs ressemblances.

Je vous invite donc « Dans mon viseur » à partager mes expériences, mes bons plans et mes coups de cœur. Ils n’engagent que moi 😉 Je suis une pupille curieuse, j’aime trouver des angles nouveaux aux choses sur lesquelles on porte notre regard régulièrement.

Ça me vient de loin, c’est inné. J’ai grandie avec un papa photographe, donc [comme dirai l’autre], je suis tombée dedans quand j’étais toute petite ! Et je crois que ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Alors, n’hésitez pas à vous arrêter quelques instants dans mon univers, poussez la porte, installez vous, mettez vous à l’aise, et vous aussi .. prenez votre temps.

Karen

12715557_561198850723906_6241634178722870226_n